Beau succès pour Sauber

Belle cinquième place pour Nick Heidfeld. Keystone Archive

Les deux pilotes de l'écurie suisse ont terminé dans les points au Grand Prix de Malaisie: Heidfeld (5e) et Massa (6e). La course a été remportée par Ralf Schumacher.

Ce contenu a été publié le 17 mars 2002 - 14:33

Le Colombien Juan Pablo Montoya, coéquipier de Ralf Schumacher, a pris la deuxième place. L'écurie Williams-BMW a ainsi réussi son premier doublé. Troisième, Michael Schumacher conserve la tête du Championnat du monde des pilotes.

Côté suisse, les deux pilotes de Sauber ont terminé dans les points (5e et 6e). Un bon résultat pour le team helvétique, qui parvient pour la première fois à marquer sur les terres de son sponsor principal.

L'Allemand Nick Heidfeld était déjà en vue lors des essais (7e temps). Il a mené une course très régulière pour venir se classer à la cinquième place.

Massa, le jeune espoir de Sauber

Quant à Felipe Massa, dont c'était seulement la deuxième apparition en Formule 1, il a pris le même pari que le vainqueur, c'est-à-dire de ne s'arrêter qu'une seule fois aux stands. Le jeune Brésilien en a été récompensé par un sixième rang.

En tête de la course, Ralf Schumacher a signé la quatrième vitoire de sa carrière. Et pris sa revanche. Il y a quinze jours, à Melbourne, l'Allemand n'avait pas passé le premier virage. Il avait été à l'origine de l'accident qui avait provoqué l'élimination de huit bolides.

Comme en Australie, ce Grand Prix a été marqué par un incident au départ, aux conséquences fort heureusement moindres cette fois.

Sortie dans l'herbe pour Montoya

A la lutte pour la première place, Michael Schumacher et Montoya se sont touchés. L'Allemand a dû retourner par les stands pour changer l'avant de sa voiture. Il a alors perdu tout espoir de renouveler son succès de Melbourne.

Le Colombien, lui, est sorti dans l'herbe. Les commissaires de course lui ont dicté une pénalité de passage aux stands.

Dans ces conditions, ces deux pilotes ont réussi un véritable exploit, en se hissant malgré tout sur le podium. Et cela au terme d'une course disputée sous une chaleur accablante.

C'est Rubens Barrichello qui a pris le commandement de la course au départ. Le Brésilien a cédé une première fois sa place à Ralf Schumacher lors de son premier arrêt aux stands au 22e des 56 tours.

Rubens Barrichello a cependant récupéré sa place au 31e passage. Mais pour cinq tours seulement, alors que l'Allemand se ravitaillait. Finalement trahi par sa mécanique au 40e tour, Barrichello n'a pas vu la fin de la couse.

A noter encore que l'écurie McLaren-Mercedes a perdu ses deux pilotes sur des défaillances techniques. Le Britannique David Coulthard au 16e tour déjà, puis le Finlandais Kimmi Raikkonen neuf tours plus loin.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article