Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Belle performance pour Corinne Rey-Bellet

Troisième, Corinne Rey-Bellet a réussi une fin de parcours presque parfaite.

La skieuse valaisanne a pris la troisième place du super-G d'Aspen, première épreuve de vitesse de cet hiver. Victorieuse, l'Autrichienne Michaela Dorfmeister a devancé de 29 centièmes la Française Régine Cavagnoud, et de 30 centièmes la Suissesse.

Michaela Dorfmeister a offert à l'Autriche sa première victoire de la saison chez les dames. Elle a fêté le huitième succès de sa carrière, le troisième dans la discipline. «Je me réjouissais énormément de cette course. J'avais senti dès la reconnaissance que cette piste me convenait», a expliqué la skieuse de Neusiedl. Ses compatriotes Tanja Schneider et Renate Götschl, respectivement huitième et neuvième, ont commis trop d'erreurs pour espérer mieux.

Deuxième, Régine Cavagnoud regrettait son manque d'engagement en fin de parcours. «Je n'ai pas été à fond. Sur cette piste, il fallait un engagement de tous les instants. A certains endroits on passait sur une bosse sans voir la porte suivante. Ce résultat me met du baume sur le coeur après ma 17e place en géant à Park City. Depuis, on m'a remis le dos en place et je n'ai plus de douleurs. Cela m'a également libérée dans la tête», a déclaré la Française.

Pour la deuxième fois de sa carrière Corinne Rey-Bellet est montée sur un podium en super-G. La Valaisanne a déjà connu une fois la victoire, à St-Anton il y a deux saisons. De bon augure avant les Mondiaux de février prochain.

«Je suis vraiment très contente. C'est super. Cela n'avait pas bien fonctionné en super-G l'an dernier. Alors commencer par un podium, c'est bien», a expliqué Corinne Rey-Bellet. L'hiver dernier, son meilleur résultat avait été une neuvième place. «J'ai connu une grosse frayeur car j'étais nerveuse au départ. Je pensais être peut-être partie un peu trop tard par rapport au signal», a-t-elle dit.

La Valaisanne a réussi une fin de parcours presque parfaite. C'est là qu'elle a construit sa troisième place: «En bas, j'ai vraiment bien suivi les courbes. Je me suis dit: aucune fille ne fera aussi bien que moi. Mais réussir un podium dès la première course, c'est magnifique. D'autant plus que j'étais un peu déçue après les deux premiers géant, puisque j'espérais me classer parmi les dix premières». Une autre Suissesse a terminé dans les points, Nadia Styger, vingt-troisième à un peu plus de 2 secondes.

Deux «revenantes» ont fait leur retour à la compétition après de graves blessures: Catherine Borghi et Sylviane Berthod. La Vaudoise des Diablerets a été éliminée: «Je n'ai pas pu prendre une porte. Je l'avais mal jugée à la reconnaissance. Il faut juste que je me réhabitue», a-t-elle analysé.

Sylviane Berthod, elle, a franchi la ligne d'arrivée et s'est classée 32e. «C'est sûr que je ne suis pas très contente. Mais c'est beaucoup mieux qu'en géant, puisque j'avais perdu 5 secondes sur la gagnante. Je sais que j'ai encore du travail. Il me manque les kilomètres», a conclu la Valaisanne. Qui sait que le temps joue pour elle.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×