Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Berne et Washington accordent leurs violons

Michael Ambühl est satisfait de ses entretiens à Washington.

(Keystone)

Le secrétaire d'Etat Michael Ambühl s'est entretenu avec ses partenaires américains sur le Kosovo, le Proche-Orient, les relations bilatérales, mais aussi le terrorisme et la réforme de l'ONU.

A l'issue de la rencontre, vendredi à Washington, M. Ambühl et l'ambassadeur Urs Ziswiler se sont félicités de ce que la Suisse est perçue comme un «partenaire important» par les Etats-Unis.

«Nos buts sont identiques et compatibles et, si le chemin et les moyens choisis ne sont pas toujours les mêmes, il y a une complémentarité d'intérêts entre la Suisse et les Etats-Unis.» C'est ce qu'a déclaré à swissinfo Michael Ambühl, à l'issue de ses entretiens de vendredi.

Et de rapporter «un dialogue très ouvert et constructif» avec ses interlocuteurs. Parmi ceux-ci, Nicholas Burns, secrétaire d'Etat américain adjoint chargé des affaires politiques et numéro trois du Département d'Etat, que le secrétaire d'Etat du Ministère suisse des Affaires étrangères (DFAE), Michael Ambühl, a rencontré pendant trois heures et demie.

Michael Ambühl relève en particulier que le «grand potentiel de notre collaboration peut surtout trouver à s'exprimer dans la résolution des conflits tels que celui du Kosovo». De son côté, l'ambassadeur Urs Ziswiler a rappelé que «10% des Kosovars vivent en Suisse».

Solution urgente pour le Kosovo

Les entretiens coïncident avec la décision des Etats-Unis, avec la France, la Belgique, l'Allemagne, la Grande-Bretagne et l'Italie, de retirer leur résolution sur l'indépendance du Kosovo pour confier le dossier au Groupe de Contact pour le Kosovo. Européens et Américains espèrent ainsi contourner l'opposition de la Russie à l'indépendance de la province d'ex-Yougoslavie.

Michael Ambühl a salué cette décision: «Il faut donner leur chance aux négociations et c'est un bon moyen de procéder pour tenter de trouver une solution consensuelle».

«Sur ce dossier, la Suisse et les Etats-Unis partagent les mêmes objectifs», a-t-il ajouté, avant de rappeler que «la Suisse a été l'une des premières à prôner une solution rapide du statut du territoire qui doit s'orienter vers l'indépendance, mais avec une protection des minorités et une surveillance internationale du respect de leurs droits».

Michael Ambühl se refuse à fixer un calendrier pour l'accession du Kosovo à l'indépendance, mais il prévient, avec les Américains, qu'il «ne faut pas que la résolution du conflit se prolonge car la situation pourrait se déstabiliser».

Sécurité internationale et terrorisme

En ce qui concerne la sécurité internationale, Michael Ambühl a convenu avec M. Burns que les deux pays organiseront un séminaire commun sur le terrorisme aux armes bactériologiques, dont la date et le lieu ne sont pas encore définis, mais qui se déroulera en tout cas «d'ici la fin de l'année».

Approuvé au printemps par les Chambres fédérales, un nouvel «Operative Working Arrangement» (OWA II) devrait probablement entrer en vigueur à l'automne, a encore expliqué Michael Ambühl.

Le premier OWA entre la Suisse et les Etats-Unis avait été signé après les attentats du 11 septembre 2001.

Un nouvel instrument

Le 2e OWA ne se limite plus au cas particulier d'Al-Qaïda. Ce nouvel instrument prévoit l'engagement de fonctionnaires détachés dans l'autre Etat, afin de soutenir l'analyse des informations recueillies lors de l'enquête et de proposer des stratégies. Leur participation à tout acte d'instruction devra être autorisée par le procureur qui dirige la procédure.

Les propos positifs de Michael Ambühl à propos des relations bilatérales coïncident avec la position officielle de Washington.

Le 4 juillet à Berne, lors de la réception pour la fête nationale américaine, l'ambassadeur des Etats-Unis Peter Coneway a explicitement vanté la collaboration avec la Suisse en matière de lutte antiterroriste et d'autres secteurs importants.

swissinfo, Marie-Christine Bonzom à Washington

En bref

En 2005, le Conseil Fédéral a décidé une refonte de la politique extérieure qui passe par le développement des relations avec les Etats-Unis.

Parmi les axes de ce rapprochement figurent notamment les dossiers relatifs aux Balkans, comme le Kosovo.

En mai 2006, Berne et Washington ont signé un Mémoire d'entente, qui couvre tout le spectre des relations bilatérales et prévoit un dialogue politique régulier.

Cet accord a été approuvé au printemps 2007 par la Chambre basse du Parlement suisse et lors de la session d'été par la Chambre des cantons.

Fin de l'infobox

Programme chargé

Le Secrétaire d'Etat Michael Ambühl a rencontré Nicholas Burns, secrétaire d'Etat adjoint chargé des Affaires Politiques.

Ont participé à la rencontre: Dan Fried, sous-secrétaire pour les questions européennes; Frank Urbancic, un responsable de la lutte antiterroriste au ministère américain des Affaires Etrangères; et Mary Warlick, du bureau chargé de la Russie, de l'Europe et de l'Asie centrale.

Michael Ambühl a aussi préparé avec le Département d'Etat la réunion de la commission économique bilatérale, mercredi à Washington, avec une délégation suisse dirigée par Jean-Daniel Gerber, du Secrétariat d'Etat à l'Economie (seco).

Enfin, une conférence sur la lutte anticorruption sera organisée conjointement en avril prochain à Lausanne.

Fin de l'infobox


Liens

×