Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bienvenue à «Madame le curé»!

Anne-Marie Kaufmann exercera à la paroisse de La Chaux-de-Fonds.

(Keystone)

Anne-Marie Kaufmann sera ordonnée prêtre samedi à La Chaux-de-Fonds par l'évêque de l'Eglise catholique-chrétienne.

Elle est la première femme en Suisse romande, et la deuxième en Suisse, à accéder à ce ministère.

Si les protestants sont habitués à la consécration de femmes pasteures, on le sait, les catholiques-romains restent, eux, hostiles au ministère sacerdotal féminin.

La «petite» Eglise catholique-chrétienne (environ 14’000 membres en Suisse) a quant à elle modifié il y a six ans sa constitution afin de permettre l'ordination des femmes aux ministères apostoliques (diacre, prêtre, évêque).

Fille et soeur de curé, Anne-Marie Kaufmann exercera à la paroisse de La Chaux-de-Fonds, dans le canton de Neuchâtel.

Première en 2000

Si l’Eglise catholique-chrétienne a modifié sa constitution il y a six ans, la mise en pratique a vite suivi, avec l'accès à la prêtrise en février 2000 à Baden, dans le canton de Soleure, de Denise Wyss, première femme à exercer ce ministère en Suisse.

Au niveau du diaconat, elles sont 7 ou 8 à avoir été ordonnées dans le pays, rappelle Anne-Marie Kaufmann, également mère de deux enfants.

Quant aux chances de voir un jour une femme devenir évêque, «rien ne s'y oppose», relève Catherine Laubscher, spécialiste de l'égalité entre hommes et femmes. Actuellement, la charge épiscopale est exercée par l'évêque Fritz-René Müller, élu en 2001.

Le schisme de 1875

Reconnue au niveau national et membre de l'Union d'Utrecht, l'Eglise catholique-chrétienne se différencie des catholiques-romains depuis 1875. A l'époque du 1er Concile du Vatican, la communauté avait refusé les dogmes de l'infaillibilité et du plein pouvoir du pape. Elle est restée toutefois catholique par sa foi et sa liturgie.

Le premier acte de notre Eglise après le schisme a été de célébrer la messe dans la langue du pays, a expliqué la future prêtre. En autorisant les représentants de l'Eglise à se marier et à avoir des enfants, les catholiques-chrétiens, ou vieux catholiques, ont continué leur évolution distincte de l'Eglise romaine.

Selon Catherine Laubscher, l'autonomie laissée aux églises vieilles-catholiques appartenant à l'Union d'Utrecht a permis cette ouverture. «Si elles avaient dû être unanimes sur l'ordination des femmes, on attendrait encore», estime-t-elle. C'est ce qui explique que l'Eglise catholique-romaine est loin de franchir ce pas: «Sa structure est trop lourde pour procéder à de tels changements».

Rôle du prêtre

«Même un pape révolutionnaire aurait beaucoup de mal à imposer la féminisation des ministères», a renchéri Mme Kaufmann. Pour les catholiques-romains, le prêtre est le Christ lors de l'Eucharistie. En ce sens, il ne peut être qu'un homme.

«Pour nous, le prêtre agit au nom du Christ. En aucun cas, il se trouve entre le fidèle et Dieu», a-t-elle précisé. «Dans mon nouveau rôle, je veux représenter l'assemblée et pas seulement le Christ».

swissinfo et les agences

Faits

Fille et soeur de curé, Anne-Marie Kaufmann est mère de deux enfants.
Elle est la première femme à être ordonnée prêtre en Suisse romande. Et la deuxième en Suisse.
Selon un sondage réalisé après l'élection du nouveau pape, l'ordination des femmes est approuvée par 76% des Suisses, contre 19% qui la rejettent.

Fin de l'infobox

En bref

- L'Eglise catholique-chrétienne se différencie des catholiques-romains depuis 1875.

- A l'époque du 1er Concile du Vatican, la communauté avait refusé les dogmes de l'infaillibilité et du plein pouvoir du pape.

- Après le schisme, son premier acte a été de célébrer la messe dans la langue du pays.

- En autorisant ses représentants à se marier et à avoir des enfants, elle a ensuite continué son évolution distincte de l'Eglise romaine.

- Elle est toutefois restée catholique par sa foi et sa liturgie.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.