Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bill Clinton, star d'un jour à Berne

L'ancien locataire de la Maison blanche a loué la démocratie et les restoroutes helvétiques.

(Keystone)

L'ancien président américain a été accueilli en héros mercredi soir au Kursaal de Berne.

Venu pour y présenter ses vues, Bill Clinton a séduit un public enthousiaste et lancé quelques piques contre son successeur.

Intitulés «Comprendre notre humanité commune: sécurité et prospérité au 21e siècle», les propos de l’ancien président démocrate ont été interrompu à plusieurs reprises par des applaudissements nourris.

Un enthousiasme à la hauteur des 1280 francs payés par chacun des 500 participants pour prendre part à cette rencontre organisée par des consultants spécialisés dans l'immobilier, le marketing et la publicité.

Le 42e président des Etats-Unis a déployé tout son charme pour satisfaire le public, composé de grands patrons, de médecins et de nombreux journalistes.

Il a ainsi assuré avoir «toujours été fasciné par la Suisse», dont il a souligné le rôle de siège des organisations internationales... et la qualité des restoroutes.

Bill Clinton est également apparu sous un angle très humain, revenant sur ses opérations à coeur ouvert ou évoquant à plusieurs reprises sa famille.

L’ancien locataire de la Maison blanche a aussi parlé du travail humanitaire réalisé dans le cadre de son mandat d'envoyé spécial de l'ONU pour l'après-tsunami ou de la Fondation Clinton, qui se consacre à la lutte contre le sida dans les pays en développement.

Critique contre Bush

L'ancien président a par ailleurs critiqué à demi-mot la politique de l'administration Bush. Evoquant la guerre contre le terrorisme, il a ainsi estimé que «les politiques de sécurité ne sont pas suffisantes pour assurer le futur, à moins de vouloir tuer, emprisonner ou occuper chaque ennemi potentiel».

A ses yeux, créer davantage d'institutions de coopération, comme la Cour pénale internationale à laquelle George W. Bush s'oppose farouchement, permettrait de prévenir certains conflits.

Quoi qu’il en soit, l'ancien locataire de la Maison Blanche ne s'est guère attardé en Suisse. Arrivé à Zurich en fin d'après-midi en provenance de Copenhague, il est reparti dès la fin de son allocution.

Quant aux organisateurs, ils n'ont pas souhaité préciser quelle somme l'illustre orateur avait reçu pour cette conférence.

swissinfo avec les agences

Faits

William Jefferson Clinton est né en 1946.

Il a été élus président des Etats-Unis deux fois de suite en 1992 et en 1996.

Bill Clinton a quitté la Maison blanche en 2001.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.