Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Blocher en guerre contre la loi militaire

Les délégués ont adopté à l'unanimité une «résolution pour une Suisse souveraine et neutre».

(Keystone)

L'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) a tenu son assemblée de délégués samedi à Berne. Sans surprise, les quelque mille membres présents ont massivement repoussé la révision partielle de la loi sur l'armée.

Christoph Blocher, président de l'ASIN, a une nouvelle fois ouvert les hostilités, samedi à Berne. Le tribun zurichois a affirmé que les deux objets soumis en votation le 10 juin visent à rendre l'armée compatible avec l'OTAN et à la subordonner à cette dernière.

Comme une entrée de la Suisse dans l'Union européenne n'aurait actuellement aucune chance, a poursuivi Christoph Blocher, c'est l'armée qui est utilisée pour ouvrir les portes.

Pour le président de l'ASIN, les partisans de la modification des lois militaires - dont le parti radical et des milieux de l'économie - propagent «d'incroyables âneries». «Les soldats suisses n'ont pas plus à faire à l'étranger que des soldats étrangers en Suisse», a encore lancé le tribun zurichois.

Le double non du 10 juin prochain a été voté par le biais d'une résolution. La campagne de l'ASIN contre les révisions légales qui seront soumises au vote populaire avait débuté déjà au mois de mars dernier. L'association a mis près d'un million de francs à disposition de cette campagne.

A l'opposé de l'échiquier politique, le Groupement pour une Suisse sans armée (GSSA) avait lui aussi lancé un référendum contre la révision des deux lois militaires.

swissinfo avec les agences

×