Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

BMW prend le contrôle de Sauber

La reprise de Sauber par BMW veut permettre au team d'atteindre la pole position.

(Keystone)

Le constructeur automobile allemand BMW va acquérir la majorité des actions de l’unique écurie suisse de Formule 1.

L’actuel patron, Peter Sauber, se réjouit de cette transaction qui permettra au team helvétique de rester à Hinwil et d’assurer l’avenir des 300 collaborateurs dans la région zurichoise.

«Je veux que l’entreprise d’Hinwil continue d’exister dans les années à venir», expliquait Peter Sauber au mois de mars dernier à la presse allemande lorsque les premières rumeurs de rachats de Sauber par BMW se faisaient entendre dans les coulisses feutrées des paddock de Formule 1.

Il faut dire que le récent divorce de l’écurie suisse avec son sponsor principal Red Bull (qui avait racheté en novembre 2004 le team Jaguar à Ford) plaçait le patron zurichois dans une position financière fort délicate.

Mais à ce moment-là, «l’homme au cigare» comme on le surnomme dans les paddocks, assurait que son «bébé» n’était pas à vendre et que les discussions avec BMW portaient uniquement sur la fourniture future du moteur, étant donné que le contrat de l’écurie suisse avec Ferrari arrivait à échéance.

Un mariage devenu inévitable

Aujourd’hui, le mariage entre l’écurie suisse et le manufacturier allemand est consommé. BMW a en effet annoncé ce mercredi au cours d'une conférence de presse à Munich qu'il disposait désormais d'une majorité de contrôle dans l'écurie suisse.

Dès le 1er janvier 2006, la firme bavaroise assurera la direction de l'équipe et les voitures participeront au championnat du monde sous le nom de BMW.

Mais la marque allemande n'a pas précisé la part qu'elle détenait dans Sauber, ni le montant de l'opération. Reste que la banque helvétique Credit Suisse - qui a joué un rôle-clé en tant que sponsor de l’écurie suisse – a d’ores et déjà annoncé qu’elle cèdera toutes ses actions à BMW lors des trois prochaines années.

«C’est une solution idéale, qui poursuit deux buts qui m’ont toujours tenu à cœur, a commenté Peter Sauber. D’une part cela offre au team la possibilité de s’améliorer au niveau sportif et deuxièmement, cela permet d’assurer la survie de notre site d’Hinwil et celui des 300 employés.»

De son côté, BMW - qui s’est réjoui de s’être assuré une place prépondérante sur cette plateforme de compétence qu’est la F1 – a indiqué que des négociations étaient en cours avec son partenaire actuel britannique Williams sur la fourniture de moteurs pour la saison prochaine.

BMW et Williams sont liés par un contrat de fourniture exclusive de moteurs qui court jusqu'à 2009, mais disposant de clauses autorisant sa rupture.

swissinfo et les agences

Faits

Sauber participe cette année à sa 13ème saison de F1.
L’histoire de l’écurie suisse de F1 avait débuté le 14 mars 1993 au GP d’Afrique du Sud. Les deux pilotes se nommaient alors JJ Letho (Finlande) et Karl Wendlinger (Autriche). Ils pilotaient la C12.
L’écurie suisse a obtenu son premier podium en 1995 à Monza grâce à Heinz-Harald Frentzen.
En 2001, l’écurie a réalisé sa meilleure saison en terminant quatrième du championnat des constructeurs.

Fin de l'infobox

En bref

- Grâce à sa prise de majorité de l’écurie Sauber, BMW entrera pour la première fois, le 1er janvier 2006, de plein pied en F1 (sans partenaire).

- Les premières rumeurs de rachats de Sauber par BMW datent du mois de mars 2005. Le magazine allemand Focus chiffrait alors la transaction à 60 millions d’euros.

- A ce moment-là, Peter Sauber (le patron de l’écurie suisse) avouait être uniquement en contact avec le manufacturier allemand pour un contrat de fourniture moteurs.

- Avec un budget annuel de près de 160 millions de francs et un team d’environ 300 personnes, Sauber fait aujourd’hui figure de parent pauvre de la F1 (en comparaison, Ferrari a un budget de 470 millions et près de 1000 personnes).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.