Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Candidature glaronnaise au patrimoine de l'UNESCO

La région du chevauchement de Glaris vue de Elm.

(Keystone Archive)

La Suisse propose pour la seconde fois le 'chevauchement principal' de Glaris au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Cette nouvelle candidature se fonde sur une étude qui montre que la particularité géologique du canton de Glaris est la plus importante au niveau mondial.

C'est à la tectonique que le chevauchement principal de Glaris doit son importance exceptionnelle: des roches anciennes recouvrent des roches plus jeunes sur des kilomètres à la ronde, alors que normalement, les roches jeunes se trouvent sur les roches anciennes.

Un dossier complété

La première candidature déposée en janvier 2004 avait été retirée en juin 2005 pour permettre d'adapter le dossier aux nouvelles exigences, plus sévères, de l'UNESCO.

Celui-ci a été notamment complété par une étude montrant que le chevauchement de Glaris est le plus important du monde, a indiqué jeudi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

Depuis, des professeurs de géologie ont publié une étude complète portant sur différents aspects des principaux chevauchements à travers le monde, comme la formation du plissement, la valeur paysagère, l'apparence géomorphologique, ainsi que l'importance scientifique.

Le Chevauchement principal de Glaris occupe donc la première place de cette étude. La Suisse espère ainsi que la preuve a été apportée qu'il constitue un objet d'une valeur universelle unique. Il revient désormais au comité du patrimoine mondial de l'UNESCO d'en décider.

A cheval sur trois cantons

Le phénomène géologique du chevauchement a fourni dès le 19e siècle des informations fondamentales sur la formation des Alpes, explique l'OFEV. Il a notamment permis de comprendre comment certaines montagnes se sont formées par chevauchement de nappes.

La région du Chevauchement de Glaris est située entre la vallée du Rhin antérieur et la montagne du Kerenzerberg, au-dessus du lac de Walenstadt. Elle s'étend sur trois cantons, Glaris, Saint-Gall et les Grisons.

L'organisation internationale de contrôle de l'UNESCO pour les sites naturels (UICN) devrait examiner le dossier de candidature en 2007, selon l'OFEV.

Si elle reconnaît la valeur universelle du chevauchement principal de Glaris, celui-ci ne devrait pas être inscrit au patrimoine mondial avant l'été 2008.

swissinfo et les agences

En bref

C'est le géologue suisse Arnold Escher qui a découvert que le long d'une ligne saillante des alpes glaronnaises, des roches anciennes recouvraient des roches plus jeunes.

En 1841, il évoquait pour la première fois ce chevauchement. Un phénomène géologique qui a fourni des informations fondamentales sur la formation des Alpes.

La région du Chevauchement de Glaris est située entre la vallée du Rhin et la montagne du Kerenzerberg. Elle s'étend sur trois cantons, Glaris, Saint-Gall et les Grisons.

Fin de l'infobox

La Suisse et le patrimoine mondial de l'UNESCO

Le patrimoine mondial de l'UNESCO comprend 830 biens (644 biens culturels, 162 naturels et 24 mixtes situés dans 138 Etats parties)

Les biens suisses figurant sur la liste:
Couvent bénédictin Saint-Jean-des-Sœurs à Müstair (1983)
Couvent de Saint-Gall (1983)
Vieille ville de Berne (1983)
Trois châteaux, muraille et remparts du bourg de Bellinzone (2000)
Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn (2001)
Monte San Giorgio (2003)

Fin de l'infobox


Liens

×