Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Championnat de Suisse de football: le suspense jusqu'au dernier jour

le luganais Christian Gimenez (gauche), marque le premier but lors du match contre Bâle.

(swissinfo.ch)

Le titre de champion de Suisse de LNA 2000-2001 se jouera peut- être lors de la dernière journée à Saint-Gall lors du match entre le champion en titre et Grasshopper. Le match nul de dimanche entre Lugano et Bâle n'arrange personne.

Vainqueur vendredi déjà du FC Zurich (4-2) dans le derby local, Grasshopper a profité du faux pas de Saint-Gall, battu samedi à Lausanne (2-0), pour revenir à la hauteur des «Brodeurs». Saint-Gall et Grasshoper comptent en effet quatre points d'avance sur Lugano, tenu en échec dimanche par Bâle (1-1). Mais les Tessinois doivent encore disputer deux de leurs trois rencontres (Zurich et Sion) à l'extérieur, pour une seule à domicile (Saint-Gall).

La dernière rencontre au programme de cette 11e journée du tour final, dimanche, entre Bâle et Lugano n'a fait le bonheur d'aucune des deux équipes. Avec respectivement quatre et cinq points de retard sur le duo des leaders, Lugano et Bâle n'ont pratiquement plus le droit à l'erreur.

Un service parfait de Gaspoz dans l'axe pour Gimenez, à la suite d'un jaillissement de Lubamba a mi- terrain, permettait à l'Argentin d'ouvrir le score dès la 9e minute.

Le meilleur buteur du championnat galvaudait deux occasions de buts (14e et 25e), à chaque fois sur une erreur de la défense rhénane, qui aurait sans doute permis à Lugano de passer un après- midi plus tranquille.

C'est au contraire Bâle qui égalisait (36e), Hakan Yakin surgissant devant le gardien Razzetti qui avait eu toutes les peines du monde à repousser sur son poteau un envoi dévié par l'un de ses défenseurs. Barberis - tir sur le poteau - et Turkyilmaz - envoi sur la barre transversale - ont encore eu la possibilité d'inscrire le but de la victoire en seconde période.

Les Lausannois ont encore de l'amour propre. Ils ont mis, samedi, un terme à une série de six défaites consécutives (Coupe et championnat confondus). Ils ont créé une surprise en culbutant le leader. Habitués à batailler dans un stade plein à l'Espenmoos, les Saint-Gallois n'affichaient pas leur ardeur coutumière dans l'atmosphère de huis clos de la Pontaise.

Visiblement, ils sous-estimèrent les possibilités de leurs adversaires. Le réveil de Kuzba leur fut fatal. Le Polonais mit son équipe sur orbite en ouvrant la marque à la 18e minute. Dans les arrêts de jeu, Masudi assurait le succès des Vaudois, lesquels étaient privés de Lombardo et Thiaw, suspendus.

A moins d'un mois de la finale de la Coupe de Suisse contre Yverdon-Sport et 671 jours avant l'ouverture du stade de La Praille, le FC Servette n'a pas rassuré ses supporters. Face à une formation sédunoise qui termine le championnat en roue libre, les «grenat» ont dû se contenter d'un partage des points (2-2) aux Charmilles. Seul le déploiement policier fut impressionnant du côté genevois.

Ce match de liquidation ne méritait pas tant de précautions sécuritaires. Développant un football plus élaboré, les Sédunois ont remporté un demi-succès qui doit beaucoup à la science du placement de l'ex-international Hottiger en défense et au punch du puissant avant-centre Poueys, auteur de deux buts. Sans un penalty douteux accordé aux Servettiens au terme de l'heure de jeu, le résultat aurait été plus mortifiant encore pour l'équipe locale.

swissinfo et les agences


Liens

×