Navigation

L’étau se resserre un peu plus autour de Pierre Maudet

Pierre Maudet pourra-t-il tenir encore longtemps? A Genève, de nombreux responsables de partis en appellent à sa démission. Keystone

Empêtré dans l'affaire de son voyage à Abu Dhabi en 2015, le conseiller d'Etat (ministre) genevois Pierre Maudet doit renoncer à présider l'exécutif et se voit retirer la gestion de la police et de l'aéroport. Considéré comme l’un des politiciens les plus brillants de sa génération, Pierre Maudet est également lâché par son parti au niveau national.

Ce contenu a été publié le 13 septembre 2018 - 15:18
swissinfo.ch/sj avec la RTS (Téléjournal du 13.09.2018)
Contenu externe


+ Pour en savoir plus sur l’affaire Pierre Maudet

«Il s'avère que Pierre Maudet a donné des informations erronées au Conseil d'Etat à plusieurs reprises, tant lors de la précédente législature que pendant l'actuelle», a déclaré Antonio Hodgers, le conseiller d’Etat écologiste qui préside désormais le gouvernement.

Contenu externe


L'affaire retentit également au niveau fédéral. Déçue de l'attitude de Pierre Maudet, la présidente du Parti libéral-radical (droite) Petra Gössi ne l'invite pas à la démission, mais elle se demande s'il peut encore gouverner. Il appartient au parti genevois et au conseiller d'Etat lui-même de régler le problème, a-t-elle indiqué jeudi.

Contenu externe


Il y a un an à peine, Pierre Maudet, parfois considéré comme l'enfant prodige de la politique suisse, était candidat à la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral (gouvernement). Nous lui avions alors consacré un portrait dans lequel il ne cachait pas ses ambitions:


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.