Cyclisme: au Tour de Suisse, Secchari a profité d'un bon de sortie

Keystone

A Arosa, l'Italien de la «Saeco» s'est imposé en solitaire. Quant au Suisse Oscar Camenzind, il a repoussé les timides attaques de ses poursuivants. Le Schwytzois conserve le maillot jaune qu'il devrait ramener jeudi à Baden.

Ce contenu a été publié le 21 juin 2000 - 21:13

On attendait beaucoup, peut-être trop de cet ultime rendez-vous avec la montagne. Une étape de 150 kilomètres avec le passage du col de la Fluela et un final en côte de 30 kilomètres sur lesquels sont répartis 365 virages.

A Arosa, l'Italien Francesco Secchari s'est imposé en solitaire. Il a laissé le champion d'Italie Commesso, son coéquipier de la «Saeco» à près de quatre minutes. Ce doublé a mis un peu de baume sur les plaies du groupe italien. Au départ d'Uster, il visait le podium, voire la victoire finale avec le Suisse Laurent Dufaux.

On sait ce qui est advenu du Vaudois d'Ollon. Au ravitaillement de Davos, il a mis définitivement pied à terre. En vue du Tour de France, il préférait ne pas puiser dans ses réserves.

Cette 9e étape a confirmé l'excellente forme d'Oscar Camenzind. Le Suisse a conservé son maillot jaune. Epaulé par Simoni, son coéquipier de luxe, il a résisté aux attaques de Frigo et Belli, ses poursuivants immédiats au classement général.

Le matin au départ de Saint-Moritz, Gianfranco Ferretti, leur directeur sportif, affirmait: «Ils sont fatigués. Camenzind est dans une forme resplendissante. Il est très fort en ce moment. Le Tour de Suisse est fini...»

Le peloton a donc accordé un «bon de sortie» à une douzaine de coureurs, et ce à 110 kilomètres d'Arosa. Ce dont a su profiter Secharri pour ajouter une huitième victoire à son palmarès.

Jeudi, l'ultime étape conduira les coureurs de Hérisau à Baden. Hérisau que les coureurs auront rallié le matin après un transfert de 125 kilomètres en voiture. D'où une certaine grogne...

Pierre-Henri Bonvin

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article