Cyclisme: Dufaux renoue avec le succès au Tour de Romandie

Entre Montreux et La Chaux-de-Fonds (161 kilomètres) les grandes manœuvres escomptées n'ont pas eu lieu. Au bilan de cette deuxième étape, les "Saeco" remportent leur troisième victoire.

Ce contenu a été publié le 04 mai 2000 - 20:45

L'équipe italienne de la Seaco serait-elle imbattable? Encore que le mot imbattable n'existe pas en sport. Paolo Savoldelli remporte le prologue de Locarno, Mario Cipollini impose sa pointe de vitesse sur le "Boulevard de tous les dangers" au Bouveret, et jeudi à la Chaux-de-Fonds Laurent Dufaux s'impose… au sprint devant ses compagnons d'échappée!

Quant au peloton, il pointe à six secondes, réglé au sprint par l'Italien Figueras. Peloton dans lequel manquaient et Cipollini, et le Néerlandais Blijlevens, décrochés dès les premières grosses difficultés, le col des Etroits.

De fait la course s'est jouée dans le final de la Chaux-de-Fonds, lorsque Laurent Dufaux a porté une première attaque dans le Bas du Reymond. Basculant en tête en direction de la vallée de La Sagne il a été rejoint par les Casagrande, Tonkov et autre Belli. Au sprint, il a imposé sa pointe de vitesse.

Deux fois vainqueur du Dauphiné, le Vaudois serait-il devenu sprinter? L'important pour lui était de renouer avec une grande victoire après une saison 1999 calamiteuse.

Cette étape du Jura a été marquée par une longue échappée (72 kilomètres) de l'Espagnol Pena et du Suisse Sidler. Finalement une anecdote!

Nous serions tentés de qualifier cette étape de transition, les grandes manœuvres attendues n'ayant pas eu lieu. "L'important était que le maillot vert reste au sein de l'équipe. Je vais maintenant me concentrer sur le contre-la-montre d'Orbe. Pour la victoire finale Salvodelli et moi sommes très motivés…", relève Dufaux. Qui, la veille, a bénéficié du soutien de l'Italien venu contrôler l'échappée décisive.

Pierre-Henri Bonvin

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article