Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Des anticorps humains contre la grippe aviaire

(Keystone)

Un groupe de scientifiques internationaux, dont fait partie l'Institut de recherche en biomédecine (IRB) de Bellinzone, sont parvenus à immuniser des souris contre le virus H5N1 de la grippe aviaire.

Ils ont utilisé des anticorps humains prélevés sur des survivants de l'infection, selon une étude publiée mardi.

Ces anticorps, reproduits à l'IRB, ont augmenté de façon importante le taux de survie des animaux infectés, ouvrant ainsi la voie à un traitement pour les victimes de la maladie, a indiqué Antonio Lanzavecchia, coauteur de l'étude et directeur du laboratoire antiviral de l'Institut.

«Nous sommes convaincus que cet élément peut être reproduit chez l'homme», a-t-il dit en ajoutant que les anticorps «procurent immédiatement une immunité à court terme» chez les souris.

«Nous sommes bien sûr intéressés et enthousiasmés par ce potentiel», explique de son côté le Dr Anthony Fauci, chef du service des maladies infectieuses de l'Institut américain de la santé qui a participé à cette recherche internationale.

Début des recherches au Vietnam

Pour les expériences, des souris ont reçu des anticorps provenant du sang de survivants de la grippe aviaire au Vietnam, où 40 personnes sont mortes de cette maladie depuis 2003. Des adultes ayant survécu au virus H5N1 ont accepté de donner leur sang à l'Hôpital des maladies tropicales de Ho Chi Minh Ville.

Le premier cas humain de H5N1 depuis 18 mois dans ce pays est hospitalisé depuis lundi dans une unité de soin intensif à Hanoï.

La grippe aviaire H5N1 a tué des millions d'oiseaux sauvages et domestiques dans le monde depuis son apparition à la fin des années 90 et entraîné le décès de 185 personnes sur 306 cas identifiés, la plupart depuis 2003, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Les experts craignent que le virus ne mute sous une forme facilement transmissible à l'homme, comme c'est arrivé lors de la grande épidémie de grippe de 1918, qui a fait environ 50 millions de morts.

Une protection complète

A Bellinzone, le traitement donné aux souris leur a assuré une protection complète. Les anticorps, selon Antonio Lanzavecchia, ont neutralisé le virus même chez des souris infectées depuis 72 heures.

Les anticorps ont réduit de façon importante la quantité de virus dans les poumons et l'ont empêché presque complètement d'atteindre le cerveau ou la rate. Aucune des souris du groupe de contrôle n'a survécu.

La mise au point d'un vaccin contre une éventuelle épidémie de grippe due au H5N1 mobilise les spécialistes, dont un grand nombre doivent se réunir à la fin de la semaine à Paris pour une conférence internationale sur la grippe aviaire chez l'homme.

Mais la piste des anticorps, qui agissent de façon différente, a été relativement négligée, a indiqué Antonio Lanzavecchia. Le vaccin donne une immunité à long-terme, voire permanente, mais demande des semaines ou des mois pour agir. Il est inutile une fois que la maladie s'est déclarée.

Immuniser le personnel soignant

En revanche, les anticorps agissent immédiatement, et sont relativement faciles à fabriquer à échelle industrielle. Mais la protection ne devrait durer que quelques mois, a-t-il expliqué.

Cependant, ce serait vital pour sauver la vie des personnes infectées qui ne cherchent une aide médicale que quelques jours après l'apparition des symptômes de la grippe.

Un traitement aux anticorps peut aussi immuniser les infirmières et les médecins, les plus exposés en cas d'épidémie.

Comme il n'est pas possible de faire des essais cliniques en bonne et due forme en raison du manque de cas, les autorités sanitaires américaines et européennes ont autorisé un protocole 'accéléré' pour mettre au point un médicament à base d'anticorps. Cependant il faudra encore trois à quatre ans avant que le médicament soit mis en circulation.

swissinfo et les agences

Grippe aviaire

Le virus de la grippe aviaire (H5N1) a été découvert et isolé pour la première fois en 1996 dans la province chinoise de Guangdong.

Les premiers cas de grippe aviaire chez l'homme ont été enregistrés une année plus tard à Hong Kong, 18 personnes ont été infectées et 6 sont mortes des suites de la maladie.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, 291 cas de grippe aviaire chez l'homme ont été recensés à ce jour. En avril 2007, 172 personnes en étaient mortes.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×