Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Deuxième Tour de France pour Phonak

L'équipe Phonak en force sur les routes de France.

(Keystone)

Sept cyclistes suisses prennent part au 92ème Tour de France qui débute samedi à Fromentine en Vendée. Et deux d’entre eux défendent les couleurs de Phonak.

Après l’échec de l’an dernier, les interrogations autour de la performance possible de l’unique équipe helvétique de haut niveau sur la Grande Boucle est à nouveau au centre de l’intérêt.

Comme d’habitude, le Tour de France débutera par un contre la montre. 19 kilomètres que le Suisse Fabian Cancellara – ancien champion du monde junior et amateur de la discipline – tentera de mettre à profit pour rééditer son exploit de l’an passé à Liège qui lui avait permis d’endosser le maillot jaune de leader de la course 2004.

A priori, c’est avec le «chrono» individuel de Saint-Étienne, la veille de l’arrivée à Paris, l’une des rares possibilités pour un coureur de la petite délégation suisse (sept coureurs) de se mettre en évidence.

Pour le reste, les Helvètes présents sur la Grande Boucle sont appelés à se mettre au service de leurs leaders respectifs ou, au mieux, se glisser dans une échappée avec l’espoir que celle-ci arrive à terme pour jouer une victoire d’étape.

Plus que le résultat des différentes individualités, l’intérêt des Suisses dans cette course réside principalement dans la performance de l’équipe Phonak qui va vivre le second Tour de France de son histoire.

Une équipe, sept nationalités


Après ses déboires de l’an passé avec l’abandon de leur star américaine Tyler Hamilton sur les pentes du Plateau de Beille, celle-ci revient avec un petit air revanchard. L’Américain a été renvoyé chez lui par le PDG de Phonak Andy Riis après un scandale de dopage à rebondissements. Et les directeurs sportifs Urs Freuler et Alvaro Pino ont été remplacé.

Cette année, la formation dirigée par le Belge John Lelangue, le Français Jacques Michaud et l’Espagnol Juan Fernandez se compose de coureurs de sept nationalités différentes: deux Suisses (le Valaisan Alexandre Moos et le Neuchâtelois Steve Zampieri), un Colombien, un Sud Africain, un Allemand, un Français un Américain et deux Espagnols.

«Nous sortons de la première partie de la saison avec le statut de numéro un des équipes du Pro-Tour, fait remarquer John Lelangue. Et cette place on espère la conserver d’ici à Paris».

Trois leaders et deux Romands


Et le Belge de poursuivre: «Il faut absolument que nos trois leaders passent sans encombre la première semaine. C’est très important car personne n’est à l’abri des chutes. Nous ferons le point avant les étapes des Alpes.»

Dès cet instant, le Colombien Santiago Bottero, l’Espagnol Oscar Pereiro et l’Américain Floyd Landis - mais également le sprinter sud-africain Robert Hunter (4 victoires cette saison) pourront jouer leur va-tout.

Dans les rangs de Phonak, deux coureurs romands vont également essayer de tirer leur épingle du jeu. Alexandre Moos est présent pour la première fois sur les routes du Tour alors que Steve Zampieri – appelé à remplacer Santos Gonzalez – participera à sa deuxième édition.

«Je me suis senti honoré de cette sélection même si celle-ci arrivait un peu par hasard, explique ce dernier. Je n’avais pas envie de la refuser. Dans un premier temps j’étais un peu déboussolé. Il m’a fallu me calmer, partir en altitude, changer mes plans. Finalement ces trois semaines ont très vite passé».

Pour Alexandre Moos, c’est un véritable rêve qui se réalise: «quand, tout gosse, je regardais le Tour de Romandie avec de grands yeux et je rêvais d’y participer un jour. Et aujourd’hui, me voilà au départ du prestigieux Tour de France».

swissinfo, Pierre-Henri Bonvin à Fromentine

En bref

- Samedi à Fromentine sept Suisses prendront le départ du 92ème Tour de France : Alexandre Moos, Steve Zampieri, Fabian Cancellara, David Loosli, Beat Zberg, Michael Albasini et Rubens Bertogliati.

- Au total, 189 coureurs prendront le départ, soit 21 équipes de neuf coureurs.

- Le vainqueur du classement général encaissera 400’000 euros (Frs 600’000). Globalement le total des primes se monte à 2.946.200 euros (Frs 4'419’300)

- Ce Tour compte 21 étapes, dont deux contre-la-montre individuels et un contre-la-montre par équipes.

- A l’arrivée sur les Champs Elysées le compteur de ceux qui auront bouclé la «Grande Boucle» affichera 3608 kilomètres.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.