Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Drame de la migration clandestine

Une famille ukrainienne de six personnes a été sauvée de l'hypothermie dans les Alpes tessinoises. Vêtue de manière sommaire, elle se serait perdue en tentant de passer en Suisse.

La police pense que la famille, poursuivie pour tentative d'entrée illégale, a été victime de passeurs.

Le 12 janvier dernier, la mère de 48 ans, ses trois fils et ses deux filles âgés de 9 à 21 ans, avaient été refoulés à la gare internationale de Chiasso (Tessin).

Ce jour-là, la famille se trouvait à bord d'un train provenant de Milan et, après vérification d'identité, avait été réexpédiée en Italie, a indiqué la police tessinoise lundi.

«La famille résidait en Hongrie depuis sept ans», a précisé la police. «En 2007, elle a déposé deux demandes d'asile à la Suisse, qui ont été refusées.» Après leur tentative ratée du 12 janvier, les six Ukrainiens avaient organisé un sit-in de protestation devant le Consulat suisse à Milan.

Délogés par la police, ils avaient été placés dans un refuge d'urgence de la métropole lombarde.

De son côté, l'Office fédéral des migrations (ODM) indique que la Suisse a enregistré en 2007 21 demandes d'asile de ressortissants ukrainiens qui, ont été toutes rejetées.

Probable réseau de passeurs

Vendredi, la famille ukrainienne a réussi à entrer au Tessin par la frontière verte. Elle s'est perdue sur les hauteurs du Monte Lema, à 1700 mètres, dans la neige, aux confins du canton.

Selon la police et les garde-frontière, les demandeurs d'asile ont probablement été aidés par un groupe de passeurs. Les Ukrainiens portaient en effet sur eux un appareil radio-émetteur avec lequel ils ont pu donner l'alarme dimanche.

Selon les constatations faites sur place par les sauveteurs, les six Ukrainiens étaient légèrement vêtus et certains d'entre eux marchaient pieds nus.

Pour Yann Golay, porte-parole de l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR), il n'est pas rare que des migrants tentent de gagner la Suisse par des zones non gardées.

«De nombreux demandeurs d'asile entrent en Suisse illégalement et, souvent, en prenant des risques qui se traduisent chaque année par des morts», a-t-il déclaré à swissinfo.

Entrée illégale

Une enquête a été ouverte lundi par le Ministère public de Lugano. Les Ukrainiens sont accusés d'entrée illégale en Suisse. La mère de famille devrait être interrogée ces prochains jours, a indiqué la police.

La femme se trouve actuellement à Zurich avec son fils de 10 ans, le plus gravement atteint par les gelures. La vie de l'enfant n'est toutefois pas en danger et l'amputation des deux pieds dont il avait été question dimanche devrait être évitée, selon la police.

Grâce aux radio-amateurs

Le sauvetage a été effectué dimanche en fin de journée par la Rega. Il a été organisé après l'alerte lancée par un radio-amateur italien ayant intercepté des appels de détresse lancés en anglais. L'homme a averti les autorités tessinoises tout en maintenant le contact radio avec la famille égarée.

Un autre radio-amateur du Malcantone, est lui aussi entré en contact, mais les Ukrainiens ne pouvaient donner d'indications sur leur localisation précise.

Grâce à l'aide des radio-amateurs, les malheureux ont finalement pu être repérés vers 17 heures, tout près de la frontière italienne. Ils se trouvaient en dessous de la cabane du Monte Lema et la nuit n'était heureusement pas encore tombée.

swissinfo et les agences

Demandes d'asile

En 2006 (les chiffres de 2007 ne sont pas encore publiés), 10'537 personnes ont déposé une demande d'asile, soit 4,7% de plus qu'en 2005.

De 2004 à 2005, le nombre de demandes avait baissé d'un tiers.

Les demandes émanaient surtout de ressortissants serbes (1225), érythréens (1201), irakiens (816), turcs (693) et chinois (475).

En 2006, le taux d'acceptation a fortement augmenté à 19,5% contre 6,7% en 2003.

En 2006, 44'869 demandes d'asile étaient en cours de traitement.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×