Du beau linge à Gstaad

Jiri Novak, vainqueur l'an dernier et grand absent de l'Open de Gstaad 2002. Keystone Archive

Trois des quatre demi-finalistes de Roland-Garros et le récent finaliste malheureux de Wimbledon sont dans les Alpes bernoises. Les cinq meilleurs Suisses également.

Ce contenu a été publié le 07 juillet 2002 - 18:03

L'Open de Gstaad 2002 a fière allure. Les meilleurs spécialistes de la terre battue font halte dans la station bernoise. Les Espagnols sont à nouveau nombreux. Et les plus redoutés. A leur tête, Albert Costa (ATP 7), monarque de Roland-Garros et sa suite royale Juan Carlos Ferrero (ATP 8) et Alex Corretja (ATP 30).

Novak jette l'éponge

L'Argentine est aussi bien représentée. David Nalbandian (ATP 32), finaliste malheureux sur le gazon de Wimbledon, et Gaston Gaudio (ATP 28), vainqueur à Barcelone et Majorque, nourrissent des ambitions légitimes.

Lauréat en 2001, Jiri Novak (ATP 12) ne peut, lui, pas défendre son titre dans l'Oberland bernois. Diminué par la fièvre, le Tchèque a préféré jeter l'éponge avant l'heure.

Federer retrouve Arazi

Roger Federer (ATP 9) est à nouveau le No 1 des Suisses. Du moins sur le papier. Eliminé d'entrée aux tournois du Grand Chelem de Roland-Garros et de Wimbledon, le Bâlois est en perte de vitesse.

Sur les hauteurs bernoises, il se doit de se racheter une conduite. Mais le Saanenland ne lui a jamais convenu. En quatre participations, il n'a pas passé une seule fois le cap du premier tour.

La tâche de «Rodgeur» ne s'annonce donc guère aisée. D'autant plus qu'il retrouvera celui-là même qui l'avait humilié à la Porte d'Auteuil: le magicien marocain Hicham Arazi (ATP 46).

Un duel 100% helvétique

Brillant sur le gazon de la banlieue londonienne, Michel Kratochvil (ATP 45) devra rapidement s'habituer au jeu sur terre battue. Quart de finaliste l'an passé, le Bernois a une cinquantaine de points à préserver. Au premier tour, le Russe Mikhail Youzhny (ATP 61) est sur sa route.

George Bastl (ATP 145) - tombeur de Pete Sampras à Wimbledon - et Marc Rosset (ATP 115) sont appelés à en découdre ensemble dès la première journée. Les deux joueurs se sont déjà affrontés à deux reprises. C'était en 1999. Le Vaudois avait remporté le premier duel. Le Genevois avait ensuite pris sa revanche.

Enfin, Ivo Heuberger (ATP 122) entre en lice face à Karol Kucera (ATP 74). Le Slovaque l'avait battu lors de leur seule confrontation. C'était dans le cadre de la Hopman Cup en 1999.


swissinfo/Raphael Donzel

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article