Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Economie La Suisse serait affectée par un Brexit

Une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne pourrait avoir une influence négative sur l’économie suisse. C’est la crainte exprimée par le président de la Banque nationale suisse Thomas Jordan.

Lorsque les électeurs britanniques se prononceront le 23 juin sur le maintien de leur pays dans l'Union européenne, «il n'est pas exclu que les incertitudes et les turbulences se multiplient», a mis en garde jeudi le président de la Banque nationale suisse Thomas Jordan.

brexit

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A moins de 10 jours du vote, les craintes d’un Brexit, alimentées par les derniers sondages, alarment aussi les autres banquiers centraux. Le référendum est le «plus gros risque immédiat» pour les marchés financiers britanniques et mondiaux, a enfoncé le clou le même jour la Banque d'Angleterre.

Mercredi, la présidente de la Fed américain, Janet Yellen, avait estimé qu'un Brexit pourrait «avoir des conséquences économiques et financières au niveau mondial». Le référendum est l'un des facteurs ayant poussé la Fed au statu quo mercredi.

La Banque du Japon n'a pas fait montre de plus d'audace jeudi, en laissant inchangée sa politique monétaire malgré le récent regain du yen qui heurte la troisième économie mondiale.

La BCE a quant à elle rappelé jeudi qu'elle agirait «en utilisant tous les instruments à sa disposition» en cas de matérialisation des risques pour la stabilité des prix, parmi lesquels un Brexit figure en bonne place.

Les banques centrales s'apprêtent à une injection de dollars

Les banques centrales d'Europe, des Etats-Unis et du Japon, discutent d'une action concertée d'injection de liquidités en dollars en cas de Brexit, rapporte vendredi le quotidien économique Nikkei.

Ne citant pas de sources, le journal explique que la Banque centrale européenne (BCE), la Réserve fédérale (Fed) et la Banque du Japon (BoJ) pourrait mettre en place un mécanisme d'urgence pour approvisionner le marché en billets verts afin d'éviter un assèchement en cas de plongeon de la livre si les citoyens britanniques décidaient de la sortie de leur pays de l'UE.

Fin de l'infobox

 

swissinfo.ch avec les agences et la RTS (Téléjournal du 16 juin 2016)

×