La santé de Roche est excellente

Le numéro un mondial des médicaments contre le cancer enregistre le meilleur profit opérationnel de son histoire. Roche

Grâce au succès de ses traitements anti-cancéreux, le groupe pharmaceutique bâlois a vu son bénéfice doubler en 2004.

Ce contenu a été publié le 02 février 2005 - 09:04

L’an dernier, les ventes de Roche ont progressé de 12% à 29,52 milliards de francs.

Le numéro un mondial des traitements contre le cancer annonce une progression de 41% à 4,34 milliards de francs de son bénéfice net pour les activités poursuivies (pharma et diagnostics) après les ventes de plusieurs secteurs en 2003 et 2004.

Mieux: Roche enregistre le meilleur bénéfice d’exploitation de son histoire. Ce dernier s’affiche en hausse de 24%, à 6,95 milliards de francs milliards de francs. Il se situe à 6,18 milliards en tenant compte des éléments exceptionnels.

Et pour la troisième année consécutive, le numéro deux helvétique de la pharma voit sa marge d’exploitation prendre l’ascenseur. Celle-ci a progressé de 2,2 points à 23,5% l’an dernier.

En prenant en compte le secteur cédé en 2004 (médicaments en vente libre), le bénéfice net consolidé du groupe fait lui mieux que doubler pour atteindre quelque 6,6 milliards de francs.

Ventes en progression

Côté chiffre d’affaires, le performance est réelle également, avec une progression de 12% (en monnaies locales) à 29,52 milliards.

Les liquidités du groupe ont aussi marqué une progression considérable, passant de 5,9 milliards de francs fin 2003 à 11,7 milliards.

Un dividende de 2 francs, en hausse pour le 18e exercice consécutif, sera proposé par action ou par bon de jouissance.

Dans l’ensemble, la performance de Roche apparaît légèrement en retrait des attentes des analystes. Ces derniers escomptaient des ventes de l’ordre de 30,2 milliards et un bénéfice net (activités poursuivies) de 4,8 milliards.

Optimisme de mise

Dans le détail, le chiffre d'affaires a progressé le plus fortement dans la division Pharma (+ 13% ) à 21,7 milliards de francs. Bien plus que la moyenne du marché mondial, indique le groupe.

Avec une marge d'exploitation de 25,7% (+ 1,9 point), cette division a profité de la demande dans le domaine oncologique.

La division Diagnostics a de son côté vu ses ventes croître de 8% à 7,8 milliards de francs, pour une marge opérationnelle de 21,4% (+ 2,4 points).

Pour 2005, Roche table sur une croissance du chiffre d'affaires des deux secteurs plus rapide que celle du marché mondial. Les marges devraient rester stables dans le secteur Pharma (investissements en vue) et augmenter dans la division Diagnostics.

«Nous sommes bien positionnés, explique le patron de Roche. Dans notre division pharmaceutique, quelque 25 produits devraient être lancés ces cinq prochaines années.»

Et Franz Humer de préciser: «La proportion de produits jeunes dans notre porte-feuille place Roche parmi les firmes les moins exposées du marché face à l’expiration des brevets sur ses médicaments».

swissinfo et les agences

Faits

Les chiffres 2004 de Roche (Groupe/activités poursuivies/en millions de francs):

Ventes: 31’273/29’522
EBITA 9’566/9’231
Dividende: 2 francs
Employés: 64’703/64’594

End of insertion

En bref

- Parmi les principaux médicaments vendus par Roche, cinq sont des traitements contre le cancer.

- En 2004, la multinationale est devenue le leader mondial du secteur des médicaments liés aux transplantations.

- Roche annonce le lancement au niveau mondial du premier test diagnostique fondé sur la technologie des puces à ADN.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article