Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le luxe se porte bien

Richemont voit son bénéfice net progresser de 18% à 2,5 milliards de francs. Le chiffre d'affaires gagne quant à lui 10% à 8,6 milliards. Le groupe de luxe genevois envisage de se scinder en deux et lance un programme de rachat d'actions.

Toutes les divisions ont participé à la croissance des ventes durant l'exercice 2007/2008, bouclé au 31 mars, indique jeudi le groupe. A taux de change constants, elles ont progressé de 16%. Malgré les turbulences actuelles, le chiffre d'affaires a même augmenté de 11% durant le 1er trimestre 2008.

Le groupe, qui détient notamment les marques IWC, Piaget, Cartier ou Montblanc, envisage de se séparer en deux sociétés. La première se concentrera sur les activités dans le luxe et sera basée en Suisse.

La seconde consistera en un fonds d'investissement placé au Luxembourg. Elle reprendra principalement la participation dans le groupe de tabac international BAT.

Richemont va aussi lancer un programme de rachat d'actions sur deux ans. Durant cette période, le groupe reprendra jusqu'à 10 millions de ses propres actions, soit 1,74% des titres en circulation et 0,96% des droits de vote. Elles serviront à des plans d'options pour les dirigeants.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×