Navigation

«La libre circulation est un enrichissement pour la Suisse»

Quinze ans après l’introduction de la libre circulation des personnes, le Secrétariat d'Etat à l'économie tire un nouveau bilan positif, que ce soit sur le plan des salaires ou sur celui de l’emploi. Les syndicats, de leur côté, sont plus sceptiques.  

Ce contenu a été publié le 05 juillet 2017 - 08:55
swissinfo.ch/kr avec la RTS (Téléjournal du 04.07.2017)

L'immigration ne prétérite pas la main-d’œuvre suisse, elle la complète au contraire, selon le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). L'emploi a continué à progresser sous le régime de la libre circulation, notamment dans les secteurs hautement qualifiés. 

«La libre circulation est un enrichissement pour la Suisse. La croissance et l’emploi ont progressé et sur le marché du travail, il n’y pas de problème», affirme Boris Zürcher, directeur marché du travail au Seco. 

Les syndicats, eux, estiment que ce bilan est un peu exagéré. «Sur le terrain, nous voyons que des patrons essaient de faire pression sur les salaires», estime le premier secrétaire de l’Union syndicale suisse (USS), Daniel Lampart.  

Contenu externe


 

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.