Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Novartis affiche des résultats record en 2007

Usine de Novartis à Nyon.

(Keystone)

Le groupe pharmaceutique bâlois a augmenté ses gains de deux-tiers à 12 milliards de dollars mais surtout grâce à la cession de Gerber et Nutrition médicale à Nestlé.

Cette vente mise à part, les résultats restent en-deçà des attentes des analystes. Au dernier trimestre 2007, le bénéfice net a fondu de plus de 40%.

La cession de Gerber et Nutrition médicale à Nestlé a rapporté après impôts 5,2 milliards de dollars. Ainsi, hors gains extraordinaires, Novartis a dégagé l'an passé un bénéfice net en baisse de 4% à 6,5 milliards de dollars.

Le chiffre d'affaires total a progressé de 8% par rapport à l'exercice précédent, à 39,8 milliards de dollars, a indiqué jeudi le groupe pharmaceutique bâlois. Exprimé en monnaies locales, il représente une augmentation de 3% seulement.

Les activités poursuivies, soit uniquement celles touchant à la santé, affichent des ventes en croissance de 11% (6% en monnaies locales) à 38,1 milliards de dollars.

Les secteurs des génériques (Sandoz), des vaccins et des diagnostics ont particulièrement contribué à la hausse, selon le communiqué.

Ralentissement au 4e trimestre

Au 4e trimestre 2007, le bénéfice net dégagé dans les activités poursuivies par le groupe pharmaceutique bâlois a fondu de 42% sur un an pour s'inscrire à 931 millions de dollars (1,024 milliard de francs).

Le chiffre d'affaires a quant à lui connu une progression limitée à 6% durant la période considérée à 9,93 milliards de dollars. La division pharma a notamment marqué le pas (+2% seulement) en raison de l'évolution négative enregistrée aux Etats-Unis.

Le secteur vaccins et diagnostics a subi une baisse des ventes de 13% à 398 millions de dollars. Ces deux «contre-performances» ont été compensées par la vigueur dans les génériques (Sandoz), +19% à 1,97 milliard, et dans Consumer Health (médicaments sans ordonnance, Ciba Vision et produits pour animaux), +14% à 1,41 milliard.

Les rachats d'actions continuent

Disposant d'importantes liquidités, Novartis poursuit sur la voie des rachats d'actions. Le groupe va lancer cette année un nouveau programme portant sur 10 milliards de francs, soumis à l'aval de la prochaine assemblée générale des actionnaires.

Ce programme vient s'ajouter aux 4,7 milliards de francs d'actions déjà rachetées l'an dernier, indique encore le communiqué de Novartis. Quant au dividende revenant à l'exercice 2007, il est proposé en hausse de 19% à 1,60 franc par titre.

Pour 2008, Novartis attend un nouvel exercice record aussi bien en termes de bénéfices que de chiffre d'affaires.

Baisse du salaire de Daniel Vasella

Le président et directeur général de Novartis Daniel Vasella a vu son salaire diminuer l'an passé avec 17,1 millions de francs, contre un peu plus de 21 millions de francs pour l'exercice précédent.

C'est la première fois depuis 2004 que celui qui compte parmi les grands patrons les mieux payés de Suisse, avec le président de l'UBS Marcel Ospel, gagne moins de 20 millions de francs sur un an. La rémunération de Daniel Vasella a été communiquée jeudi lors de la publication des comptes 2007 du groupe.

Le traitement de base est demeuré inchangé à 3 millions de francs. Ce montant est assorti d'un bonus réglé en actions et en options sur actions ainsi que d'une contribution nette à la caisse de pension de Daniel Vasella. L'action Novartis a perdu 11,6% de sa valeur l'an passé.

swissinfo et les agences

Faits

Chiffres d'affaires global: 39,8 milliards de dollars (43,8 milliards de francs).
Bénéfice net: 11,968 milliards (13,17 milliards)
Bénéfice hormis la vente Gerber et Nutrition: 6,54 milliards (7,2 milliards.)
Dividende: 1,60 franc par action.

Fin de l'infobox

Novartis

Le groupe est né en 1996 de la fusion de Ciba-Geigy et de Sandoz, géants de la chimie bâloise.

Aujourd'hui l'un des leaders mondiaux du secteur des médicaments et des vaccins, il est coté aux bourses suisse et new-yorkaise.

En 2006, il a vendu sa division nutrition à Nestlé. En 2007, il a vendu Gerber et Nutrition médicale, toujours à Nestlé.

Sa filiale Sandoz est un des principaux acteurs mondiaux du marché des médicaments génériques.

Actif dans 140 pays, le groupe emploie plus de 98'000 collaborateurs.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×