Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Salaires élevés mais pouvoir d'achat limité

Le niveau des salaires ne peut se calculer qu'en tenant compte du coût de la vie.

(swissinfo.ch)

Une enquête en ligne sur les salaires révèle que les Suisses gagnent toujours plus que leurs voisins, avec une moyenne de 65'000 francs par an.

Par contre la même enquête indique que le niveau élevé du coût de la vie grignote cet avantage au niveau du pouvoir d'achat.

Cette enquête publiée lundi conclut qu'avec 65'000 francs en moyenne par an, les Suisses encaissent un salaire brut toujours nettement supérieur à leurs voisins. Les gros salaires sont versés dans les domaines Conseil, IT/télécommunications et dans les professions scientifiques.

La comparaison a été effectuée sur la base d'une analyse des salariés sans fonctions de direction dans six pays européens. Si elle ne tient pas compte des cadres supérieurs ni des positions en bas de l'échelle, c'est afin de ne pas déformer l'image finale des salaires moyens.

En comparaison, l'étude démontre qu'avec un salaire annuel brut de 65'000 francs, la Suisse se trouve en tête, suivie de l'Allemagne (54'000), de la Grande-Bretagne (53'000), l'Autriche (43'000), l'Italie (35'000), la France (32'000).

Le pouvoir d'achat change tout

Si l'on tient compte du pouvoir d'achat, la position de la Suisse n'est plus la même. Ainsi, par rapport à l'Allemagne, le salaire des employés suisses est de 20% supérieur mais, selon l'indice de comparaison de l'OCDE, les coûts de la vie sont 28% plus élevés en Suisse.

Des impôts et cotisations aux assurances sociales plus élevés en Allemagne éliminent ce désavantage au niveau du pouvoir d'achat. Et pourtant, les salaires dans ce pays voisin devraient tout de même être plus bénéfiques en raison d'une durée de travail annuelle moins longue et davantage de jours de vacances.

Selon la comparaison du niveau des prix de l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), quand le niveau atteint 100 en Allemagne, il atteint 128 en Suisse, mais 94 en France et 86 en Italie.

Les hauts salaires sont une bonne chose

«Pour un pays, c'est une bonne chose que les salaires soient élevés, mais seulement en cas de plein emploi», le verdict émane de Werner Aeberhardt, responsable de l'analyse sur le marché du travail au Secrétariat d'Etat à l'économie (seco).

En Suisse, le phénomène s'explique par divers facteurs, comme le niveau élevé des loyers.

Quels remèdes? «Avec des mesures à long terme, la Suisse essaie de faire baisser le niveau des prix administrés dans le domaine agricole, des services publics et des prestations du système de santé», ajoute M. Aeberhardt à swissinfo.

Différences entre professions

Les test de jobpilot/monster.ch calculent des salaires moyens sur des données recensées auprès de quelque 88'000 employés, sans les cadres supérieurs ni les très bas salaires.

L'enquête indique qu'avec un salaire annuel brut d'environ 91'000 francs, le groupe de profession dans le domaine du conseil est le mieux rémunéré, suivi des télécommunications-informatique (86'000), des professions scientifiques (85'000), puis vient le groupe Marketing/PR et les Ressources humaines (80'000).

En queue de peloton viennent les groupes Médecine (65'390), Art, culture et graphisme (69'800), organisations, administration, droit ainsi qu'achat, logistique et gestion du matériel (70'000).

Une étude utile

Depuis 2001, jobpilot.ch propose un test de salaire en ligne, associé depuis peu à Monster.ch, ce qui rend le test accessible dans de nombreux pays sur la plate-forme de carrière Monster.

Dans le cadre de son analyse annuelle, la Haute École Spécialisée de Soleure Suisse Nord-Ouest évalue ensuite les différences de salaire entre les différents groupes de professions en Suisse et compare le niveau de salaire en Suisse et en Europe.

A Berne, le seco confirme la tendance qui se dégage de cette étude, en précisant qu'il est difficile d'établir des comparaisons internationales en raison des fluctuations des taux de change.

«Mais ce genre d'étude a ceci de positif qu'elle diversifie les sources d'information», estime Werner Aeberhardt.

swissinfo

Faits

Salaire moyen en Suisse: 65'000 fr.
En Allemagne: 54'000 fr.
A Grande-Bretagne: 53'000 fr.
En Autriche: 43'000 fr.
En Italie: 35'000 fr.
En France:32'000 fr.
Selon l'OCDE, en 2002, la Suisse est le pays où le coût de la vie est le plus élevé.
Quand le niveau des prix atteint 128 en Suisse, il descend à 101 en Grande-Bretagne, 95 en Autriche, 94 en France et 86 en Italie.

Fin de l'infobox

En bref

- Créé en 2000, le test de salaire Monster/jobpilot a enregistré 80'843 participants en 2004 et 97'182 jusqu'à mi-octobre 2005.

- Le test anonyme comprend environ 20 questions liées au salaire (branche, formation, position, activité, taille de l'entreprise, revenu, primes, primes extraordinaires).

- La Haute École Spécialisée de Soleure Suisse Nord-Ouest évalue les différences de salaire entre les groupes de professions en Suisse et compare le niveau en Suisse et en Europe.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.