Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

UBS en marche vers un bénéfice annuel record

A trois mois de la fin de l'exercice, UBS se sent pousser des ailes.

(Keystone)

La première banque suisse annonce au troisième trimestre le meilleur bénéfice net de son histoire sur trois mois. Prémices à une année record.

Sur ce trimestre, le bénéfice net d'UBS a augmenté de 71% à 2,77 milliards de francs et dépasse largement les attentes du marché.

Chef des opérations financières (CFO) de la première banque suisse, Clive Standish table sur une année 2005 «extrêmement bonne».

UBS avait déjà enregistré l'an dernier le meilleur résultat annuel de son histoire.

«Il est rare qu'un 3e trimestre soit aussi vigoureux, relève Clive Standish. Mais le marché a offert de nombreuses opportunités.»

«Même si les marchés se sont quelque peu essoufflés depuis la fin du trimestre (sous revue), nous bouclerons bientôt sur un exercice figurant déjà au nombre des meilleures cuvées», ajoute le CFO.

De janvier à septembre, UBS enregistre un bénéfice net de 7,542 milliards de francs, en hausse de 27% par rapport à la même période de 2004.

Fort afflux d'argent frais

Au troisième trimestre, avec un bénéfice net en progression de 71% à 2,77 milliards de francs, UBS voit son bénéfice par action passer à 2,75 francs, contre 1,59 francs l'an dernier.

En moyenne, les 15 spécialistes interrogés par l'agence Reuters prévoyaient un bénéfice net de 2,35 milliards et un afflux d'argent frais de 15 milliards pour le Wealth Management (particuliers très fortunés).

En réalité, UBS a enregistré un afflux d'argent frais «exceptionnellement élevé» de 51,2 milliards de francs. Dont 31,1 dans le domaine de la gestion de fortune en Asie et sur ses cinq marchés clé en Europe.

Au total, le premier gestionnaire de fortune mondial a sous gestion des actifs pour un montant de 2'666 milliards de francs.

Cet afflux de fonds a permis de compenser la hausse de 16% des charges d'exploitation de la banque (à 9,89 milliards).

Fonds propres bien rémunérés

Les seules activités financières d'UBS enregistrent une hausse de 61% du résultat d'exploitation avant intérêt et impôts (EBIT, à 3,4 milliards).

Dans l'unité Global Wealth Management and Business Banking du numéro un helvétique, l'EBIT a augmenté de 47% (à 1,36 milliard) et celui de la division de gestion d'actifs a triplé à 308 millions.

UBS enregistre un rendement de ses fonds propres de 29%, largement supérieur aux 15 à 20% ciblés par le groupe.

Au total, «ce résultat dépasse fortement nos attentes et confirme notre recommandation à surperformer», indique Thomas Schudel, analyste à la Banque Leu.

Sur le marché boursier, le titre UBS a gagné près de 15% cette année alors que l'indice bancaire paneuropéen DJ Stoxx a progressé de 11%.

A fin septembre, UBS comptait 70'502 emplois à plein temps, 3095 de plus qu'en début d'année.

Le nombre de salariés s'est accru de 847 personnes en Suisse, 795 en Europe, 660 en sur le continent américain et 793 dans la région Asie-Pacifique.

swissinfo et les agences

Faits

Les chiffres d'UBS au troisième trimestre:
Produit d'exploitation – 13,495 milliards (+25% par rapport à la même période en 2004).
Résultat net: 2,77 milliards (+71%).
Ces chiffres sont les meilleurs enregistrés par la banque sur trois mois.
UBS a été créée en 1998 lors de la fusion entre l'Union de banques suisses (UBS) et la Société de banques suisses (SBS).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.