Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Evgueni Adamov gagne une première bataille

Mars 2000: l'ancien ministre russe de l'énergie atomique Evgueni Adamov (à g.) avec le président russe Vladimir Poutine.

(Keystone Archive)

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a décidé de lever la détention extraditionnelle de l’ancien ministre russe de l’énergie atomique emprisonné à Berne le 2 mai.

Recherché par les autorités américaines et russes, Evgueni Adamov reste toutefois en prison à cause d’un recours pendant de l'Office fédéral de la justice (OFJ).

En acceptant le recours déposé par Evgueni Adamov, les juges du Tribunal pénal fédéral (TPF) ont décidé de lever sa détention extraditionnelle.

L’avocat de l'ex-ministre russe de l'énergie atomique, s'est félicité de la décision des juges de Bellinzone qui ont, selon lui, reconnu les droits fondamentaux de son client.

Dès le début, l'avocat de Evgueni Adamov a soutenu que le mandat d'arrêt délivré par l'Office fédéral de la justice (OFJ) en vue de l'extradition de son client était contraire à la Convention européenne d'entraide judiciaire.

Dans sa décision, le TPF retient en effet que l'arrestation de Evgueni Adamov porte atteinte au sauf-conduit garantit par les traités internationaux. Elle reconnaît également un caractère prioritaire au droit d'une personne citée comme témoin dans une telle procédure de rester en liberté.

Requête urgente

Dès la décision connue, l'OFJ a immédiatement manifesté son opposition. Il a indiqué qu'il allait recourir au Tribunal fédéral contre le verdict des juges de Bellinzone.

Sans attendre, l'OFJ a adressé au TF une requête superprovisoire et a sollicité le maintien de la détention provisoire d'Evgueni Adamov aux fins d'extradition.

La justice américaine reproche à Evgueni Adamov d'avoir détourné entre 1993 et 2003, avec l'aide d'un complice, plus de neuf millions de dollars versés par les Etats-Unis pour améliorer la sécurité de sites nucléaires en Russie.

Cet argent aurait été transféré à plusieurs sociétés américaines contrôlées par lui.

Demande russe en parallèle

Le 17 mai, la Russie a déposé une demande formelle d’extradition son ancien ministre à Berne en se basant sur un mandat d'arrêt émis par un tribunal de Moscou. Le parquet russe accuse en effet Evgueni Adamov d'escroquerie.

Pour rappel, l’ancien ministre a été arrêté à Berne le 2 mai 2005suite à une demande des Etats-Unis. Il est détenu depuis cette date en vue de son extradition sur la base d'un mandat d'arrêt.

Evgueni Adamov était venu rendre visite à sa fille qui vit en Suisse depuis 1992. Or Irina Adamova est soupçonnée de blanchiment d'argent par la justice bernoise et ses comptes ont été bloqués.

swissinfo et les agences

En bref

- Ministre russe de l’énergie atomique de 1998 à 2001, Evgueni Adamov a été limogé par le président Vladimir Poutine suite à une enquête parlementaire l’accusant d’avoir touché des pots-de-vins.

- Il a été arrêté à Berne le 2 mai de cette année à la demande des Etats-Unis.

- Selon la justice américaine, Evgueni Adamov aurait détourné 9 millions de dollars (provenant de fonds américains) destinés à améliorer la sécurité des installations nucléaires russes entre 1993 et 2001.

- Le 17 mai, la Russie a déposé une demande formelle d’extradition au nom d’Evgueni Adamov à Berne, suite à un mandat d'arrêt émis par un tribunal de Moscou pour escroquerie.

- Les Etats-Unis ont jusqu'au 30 juin pour présenter à leur tour une demande d’extradition.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.