Les crânes rasés et la police jouent au chat et à la souris

Après le mini-festival qui avait réuni 5000 personnes dans la campagne st-galloise en octobre, les militants d’extrême droite voulaient à nouveau se réunir à Lausanne le week-end dernier. Mais face à l’interdiction des autorités, ils se sont rabattus sur le Valais. Malgré une interdiction et un important dispositif policier, une poignée de crânes rasés a tout de même réussi, par la ruse, à tenir une conférence et un concert.

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 7 novembre 2016)


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article