Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

F1: Schumacher remporte le GP d'Espagne

Victoire sur le fil dimanche à Barcelone pour l'Allemand Michael Schumacher.

(Keystone)

Michael Schumacher (Ferrari) a remporté le Grand Prix d'Espagne de Formule 1, 5e manche du Championnat du monde disputé sur le circuit de Barcelone. Le pilote allemand a profité de la malchance du Finlandais Mika Hakkinen (McLaren-Mercedes) qui, en tête de la course, a été trahi par son moteur dans le dernier des 65 tours. Chez Sauber, l'Allemand Nick Heidfeld a marqué un petit point en se classant au 6e rang.

Victorieux ces trois dernières années sur le circuit de Catalunya, Mika Hakkinen semblait bien parti pour obtenir un quatrième triomphe. En tête du Grand Prix depuis le 43e tour et le second ravitaillement observé par Michael Schumacher, l'ancien double champion du monde avait creusé un écart important, de l'ordre de 40 secondes, sur son rival allemand et on s'apprêtait déjà à fêter son retour au premier plan lorsque le moteur de sa McLaren-Mercedes rendait l'âme dans le dernier tour. Pour le Finlandais, qui n'a inscrit que quatre points cette saison, la série noire continuait.

A l'inverse, Michael Schumacher profitait pleinement de cet incident de course. Le champion du monde en titre signait sa troisième victoire de la saison, la 47e de sa carrière. Il n'est plus désormais qu'à quatre succès du record détenu par le Français Alain Prost (51 victoires).

Au classement du Championnat du monde, Michael Schumacher s'est installé à nouveau seul en tête, avec 36 points, soit huit de mieux que le Britannique David Coulthard (McLaren-Mercedes), lequel avait perdu toute chance de bien figurer en restant «scotché» sur la grille de départ avant le tour de chauffe, avec pour conséquence d'entamer la course en queue de peloton et d'effectuer une remontée spectaculaire jusqu'en 5e position.

Mais, pour chanceuse qu'elle puisse apparaître, cette nouvelle victoire de Michael Schumacher n'en est pas moins méritée. Meilleur temps des essais, le pilote allemand avait lui aussi dominé la course durant 43 des 65 tours, avant que son bolide ne connaisse une baisse de régime inquiétante, ce qui l'avait contraint à laisser partir Mika Hakkinen. Jusqu'à ce que le sort en décide autrement...

Michael Schumacher dans ce Grand Prix d'Espagne s'est imposé devant le Colombien Juan Pablo Montoya (Williams-BMW) et le Canadien Jacques Villeneuve (BAR-Honda). Pour Montoya, il s'agit là de ses premiers points - et de son premier podium - pour sa cinquième course en Formule 1.

Un accessit qui vient à son heure pour un pilote qui avait dominé le Grand Prix du Brésil, à Sao Paulo, avant d'être mis hors course consécutivement à une collision provoquée par le Hollandais Jos Verstappen. Quant à Villeneuve, il n'avait plus connu pareil honneur depuis près de trois ans et le Grand Prix de Hongrie 1998.

Vainqueur quinze jours plus tôt à Saint-Marin, Ralf Schumacher, le cadet de Michael, a cette fois connu moins de réussite. Au volant de sa Williams-BMW, il a en effet été victime d'un tête-à-queue au 21e tour. Autre victime de marque, le Brésilien Rubens Barichello, contraint à l'abandon au 49e tour, sa Ferrari affichant des symptômes aussi inquiétants que ceux ayant contraint Michael Schumacher a terminer la course tout en douceur.

Peter Sauber devra attendre encore un peu pour arriver au total de 100 points en Championnat du monde. L'Allemand Nick Heidfeld a en effet terminé à la sixième place, récoltant ainsi un petit point qui porte le total de l'écurie helvétique à 99. Quant au Finlandais Kimi Raikkonen, sur la seconde Sauber-Petronas, il a dû se contenter du huitième rang.

swissinfo avec les agences

×