Genève: le marronnier climatologue annonce déjà le printemps

Le sautier du canton de Genève - le secrétaire du Grand Conseil - a annoncé officiellement jeudi, le début du printemps. Depuis 187 ans, c'est l'éclosion de la première feuille du marronnier de la Treille qui donne le signal dans la cité de Calvin.

Ce contenu a été publié le 15 février 2001 - 22:08

Cette tradition est bien ancrée chez les Genevois, qui prennent très au sérieux l'arrivée officielle du printemps. Une annonce de plus en plus précoce, qui pourrait confirmer un certain réchauffement de la planète, constaté l'année dernière par l'OMM, l'organisation météorologique mondiale.

Ce constat, moins scientifique, il est vrai, est pourtant noté dans les cahiers du sautier. Ainsi le printemps 2001 est plus précoce de dix jours par rapport à 2000. Mais le record date du 3 janvier 1991. Par ailleurs, les dix dernières années sont les plus précoces depuis la création de ces archives.

Dans ces jardins situés à côté de l'Hôtel de ville, des marronniers ont été plantés depuis le 17ème siècle. Marc-Louis Rigaud-Martin fut le premier à s'intéresser à cet arbre, et en fit des observations durant de nombreuses années. Il relevait principalement la sortie de la première feuille au printemps.

En 1818, le premier sautier nommé après la Restauration poursuivit ces observations.

Ces observations sont officielles depuis cette année, soit 187 ans, selon Maria-Anna Hutter, actuelle sautier du canton. Les relevés sont notés officiellement et gardés précieusement dans un pupitre.

En 187 ans, trois marronniers ont été déclarés comme officiel et le dernier date de 1929. Cette lourde tâche d'annoncer le printemps incombe toujours au sautier du canton. Depuis le mois de janvier, il se doit de surveiller l'arbre et d'observer l'éclosion de la première feuille.

Un manquement à cette tradition porterait très certainement atteinte au sérieux du travail du sautier. La tâche d'annoncer le printemps, en effet, n'est pas une plaisanterie.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article