Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Gerardo Cuomo peut être extradé en Italie

Gerardo Cuomo ne risque pas une peine très élevée en Suisse.

(Keystone)

Gros bonnet présumé du trafic international de cigarettes, Gerardo Cuomo, actuellement incarcéré à Lugano, comparaîtra très probablement devant la justice de son pays. Le Tribunal fédéral (TF) vient en effet de rejeter le recours contre son extradition.

Feu vert, donc, du TF à l'extradition de l'Italien Gerardo Cuomo, 54 ans, accusé par la magistrature de Bari, dans les Pouilles, d'être à la tête d'un trafic international de cigarettes, armes et drogue du Monténégro vers l'Italie.

Pour l'heure, le riche quinquagénaire arrêté le 10 mai 2000 dans une clinique zurichoise, est encore détenu à Lugano. Récemment opéré pour des problèmes cardiaques, il se trouve dans une cellule de l'hôpital régional de Lugano. Mais, avant d'être livré aux autorités italiennes, Gerardo Cuomo devra comparaître devant un tribunal tessinois.

Le procès devrait avoir lieu à Lugano dans un mois environ. Le procureur extraordinaire Luciano Giudici, chargé du dossier, a récemment signé l'acte d'accusation contre l'Italien et contre l'ex-président du tribunal pénal tessinois Franco Verda.

Gerardo Cuomo est accusé de complicité de corruption passive et de violation répétée de la loi sur le séjour et l'établissement des étrangers. Il ne risque donc pas une peine très élevée en Suisse.

En revanche, les choses sont différentes en Italie où le boss présumé devra répondre d'association de malfaiteurs. Mais, l'accusation de contrebande de cigarettes ne peut pas être retenue contre lui puisque la Suisse ne la considère pas comme étant un délit pénal.

L'enquête ouverte après l'arrestation de Gerardo Cuomo avait entraîné la chute de l'ancien juge Franco Verda. L'amitié qui liait les deux hommes avait poussé le juge à intervenir personnellement pour aider le contrebandier présumé à renouveler son permis de séjour au Tessin.

Dans sa fonction de juge, Franco Verda avait aussi débloqué une somme de trois millions de francs, séquestrée à Francesco Prudentino, bras droit présumé de Gerardo Cuomo et membre de la Sacra Corona Unita, la mafia des Pouilles.

Gemma d'Urso, Lugano

×