Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Gymnastique, mode d'emploi

Les athlètes ont le choix de s’aligner sur certains engins ou de se concentrer sur le concours multiple.

Porteurs d’espoirs au niveau individuel, les représentants suisses peinent encore à s’illustrer en équipe.

Les championnats d’Europe 2005 sont uniquement individuels. Contrairement à ceux de l’an prochain, aucun classement par nations ne sera établi. Il faut ainsi distinguer les concours aux engins (six appareils chez les hommes, quatre chez les dames) et les concours multiples (qui englobent tous les appareils).

Selon l’ordre olympique, il s’agit chez les hommes du concours au sol, du cheval-d’arçons, des anneaux, du saut de cheval, des barres parallèles et des barres fixes. Chez les dames, place au sol, au saut de cheval, aux barres asymétriques et à la poutre.

Une seule phase éliminatoire se déroule, durant laquelle les athlètes peuvent choisir de s’aligner à tous les engins (s’ils visent le concours multiple) ou de n’en sélectionner que quelques-uns. Des choix rendus nécessaires par la difficulté d’assumer une réelle polyvalence...

Quatre athlètes au total de la même nation peuvent être alignés par appareil. Les finales aux engins regroupent les 8 meilleurs des éliminatoires. Pour le concours multiple, ce sont les 24 meilleurs qui sont retenus.

Porteurs d’espoirs dans plusieurs disciplines, les Suisses ont encore tout à prouver aux concours multiples, où la concurrence des anciens pays de l’Est fait rage. Ce qui explique la difficulté du cadre helvétique à briller en équipe lors des grands rendez-vous mondiaux, européens ou olympiques.

swissinfo, Jonathan Hirsch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×