Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Habits traditionnels Des nationalités, des costumes et des hommes

Porté à l’étranger, un costume traditionnel n’est pas un simple vêtement. Pour celui qui le porte, c’est une manière de se sentir plus proche de son pays d’origine. La photographe suisse Flavia Leuenberger Ceppi le voit comme un élément qui témoigne de la grande diversité présente en Suisse et en particulier au Tessin.

Environ 28% de la population vivant dans le canton du Tessin, au sud des Alpes, est d'origine étrangère. A partir de ces données statistiques, la photographe Flavia Leuenberger Ceppi a voulu documenter une réalité qui englobe une énorme diversité, bien que définie par un même label «étrangers».

Avec sa nouvelle série de portraits «Couleurs étrangères» (Colori stranieri), Flavia Leuenberger Ceppi est partie à la rencontre non seulement des nationalités les plus représentées dans le pays (Italiens, Portugais, Allemands et Serbes), mais aussi et surtout de celles qui sont minoritaires. Il s'agit de populations de pays comme le Népal, l'Irak et la Mongolie qui se sont intégrées sur le territoire tessinois, peut-être plus difficilement.

Une nouvelle vie dans un nouveau pays

«S'adapter à un nouveau monde n'est pas facile. Certains ont ressenti le besoin de retourner vivre un certain temps dans leur propre pays, d'autres ont réussi à gérer cette distance grâce à diverses activités: rejoindre les communautés étrangères présentes au Tessin, cuisiner leur propre nourriture traditionnelle pour d'autres, s’investir dans l’aide humanitaire, offrir des cours de danse ou porter les vêtements traditionnels de leur pays», explique la photographe.

Ce qu'ils ont en commun, ajoute-t-elle, c'est l’utilisation de la formule «Chez nous...», qui apparaît comme l'expression typique de ceux qui se sont engagés sur un nouveau chemin de vie loin de leur terre d'origine.

Un habit pour rapprocher les cultures

Les vêtements représentés sur les photos peuvent devenir, aux yeux d'un Suisse, un élément utile pour mieux comprendre la diversité culturelle du canton du Tessin. «Le fait de dépeindre les gens près de leur domicile aide à rapprocher le spectateur d’identités personnelles et culturelles généralement perçues comme distantes», souligne Flavia Leuenberger Ceppi.

Pour les protagonistes des photos, cependant, porter le costume traditionnel de leur pays est «une occasion de se sentir plus proches de leur pays d'origine, qui va au-delà du simple geste de se couvrir».

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Comment votent les Suisses de l'étranger?

Comment votent les Suisses de l'étranger? Participez â l'enquête de la SSR !

Elections 2019 et la Cinquième Suisse

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.