Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hausse sensible des résultats de Swatch

Swatch Group a investi 20 millions de francs pour le marketing aux JO d'Athènes.

(Keystone)

Le bénéfice du groupe d'horlogerie et de microtechnique a augmenté de 16,7% sur les six premiers mois de 2004. Le chiffre d'affaires, lui, a progressé de 8,6%.

Swatch Group présente des résultats sensiblement améliorés par rapport à la même période de l’an dernier grâce aux ventes en Asie et aux Etats-Unis.

Swatch Group a vu son bénéfice et ses ventes s'améliorer sensiblement sur les six premiers mois de 2004. Le numéro un mondial de l'horlogerie reste confiant pour le reste de l'année bien que la barre soit placée haut, en raison des bons chiffres du 2e semestre de 2003.

Le bénéfice net a progressé de 16,7% par rapport à la même période de 2003 à 217 millions de francs, indique le groupe biennois d'horlogerie et de microtechnique.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) a même bondi de 20,1% à 269 millions de francs, en dépit d'investissements marketing supplémentaires de 20 millions de francs pour les Jeux olympiques.

Asie et Etats-Unis



Le chiffre d'affaires s'est quant à lui accru de 8,6% (+ 8,9% en monnaies locales) à 1,973 milliard de francs. Cette augmentation découle de la forte progression des montres terminées et des systèmes électroniques. Par régions, la croissance s'est surtout manifestée en Asie et aux Etats-Unis.

En outre, Swatch Group profite d'un effet de base. Avant de se redresser au second semestre 2003, les résultats des six premiers mois de l'an passé avaient été influencés négativement par plusieurs facteurs, tels que l'épidémie de pneumopathie atypique, la guerre en Irak et la faiblesse du dollar face au franc.

Luxe toujours en vogue



Durant la période sous revue, les ventes de montres terminées ont augmenté de 13,7 % en francs (+ 13,8 % en monnaies locales) à 1,44 milliard. L'amélioration qui se profilait déjà durant le salon horloger de Bâle en avril s'est ainsi confirmée.

Dépassant ainsi les statistiques d'exportation de la Fédération horlogère à fin juin (+ 10,8 %), le groupe affirme avoir gagné des parts de marché.

Le segment du luxe affiche toujours les chiffres les plus élevés. La marque Breguet fait en particulier l'objet d'une forte demande, note Swatch Group. Dans le moyen de gamme, Tissot et cK (qui a surtout profité du lancement de la collection de bijoux) ont généré les plus forts chiffres d'affaires.

Dans le segment de base, la marque Swatch «s'est bien affirmée», poursuit le communiqué. Mais selon la région, le groupe horloger reconnaît ne pas avoir enregistré les mêmes taux de croissance que pour les autres segments.

Composants en baisse



Comme déjà en 2003, la production de montres, de mouvements et de composants suit une évolution nettement moins favorable que celle des produits finis. Le chiffre d'affaires recule de 2,5% (- 2,3% en monnaies locales) à 634 millions de francs. Les commandes de clients tiers ont même reculé de 14,1% à 263 millions.

Quant au résultat opérationnel (EBIT), il chute de 33,3% à 18 millions de francs. Toutefois, le redressement pronostiqué s'est manifesté à la mi-mai et les chiffres d'affaires ont même sensiblement augmenté de mai à juillet dans ce segment.

Swatch Group compte en outre sur des mesures de rationalisation et des investissements pour redresser la barre.

Dans les systèmes électroniques, le chiffre d'affaires brut progresse de 10% en francs et en monnaies locales à 274 millions de francs. Le résultat opérationnel grimpe de 30% à 39 millions. La relance qui s'est profilée sur les derniers mois de 2003 s'est ainsi maintenue durant le 1er semestre.

La Bourse réagit positivement



A la Bourse suisse à 09h32, l'action nominative du groupe biennois s'appréciait de 1,27% par rapport à la clôture de la veille à 31,85 francs et le titre au porteur de 0,33% à 153,75 francs.

«Ce résultat était attendu, réagit James Amoroso, de la Banque Pictet. La performance globale est moins bonne que celle à laquelle je m’attendais.»

«Mais, ajoute l’analyste, lorsque vous arrivez à dégager 20 millions de francs pour faire du marketing aux Jeux olympiques, c’est que les résultats sont en fait meilleurs que prévu.»

swissinfo et les agences

Faits

217 millions de francs de bénéfice au 1er semestre 2004.
Chiffre d'affaires de 1,873 milliards.
186 millions de bénéfices au 1er semestre 2003.
1,82 milliards de chiffre d'affaires pour la même période.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.