Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hockey: cette équipe de Suisse a séduit

La campagne de haut niveau menée par la Suisse en Autriche doit beaucoup à son gardien Martin Gerber.

(Keystone)

Bien qu’à nouveau éliminée en quart de finale d’un championnat du monde de hockey, l’équipe nationale a rempli sa mission en Autriche et réussi son parcours.

Les bases sont solides, mais l’écart avec les sept meilleures nations demeure toujours aussi important.

Pour la 3e année consécutive, le parcours de la Suisse s’est arrêté au stade des quarts de finale des championnats du monde de hockey, avec cet ultime revers 1-2 concédé contre la Suède.

Comme en 2003 et 2004 (à chaque fois 1-3 contre la Slovaquie), l’équipe de Krueger a ouvert la marque jeudi soir. Mais comme les deux autres fois, à Helsinki et à Prague, les Helvètes se sont inclinés à Innsbruck devant un adversaire d’un calibre tout simplement supérieur.

L’étroitesse du score est un brin trompeuse. Sans les exploits de Martin Gerber, son gardien de classe mondiale, la Suisse aurait abdiqué bien plus vite dans la partie. Les Mondiaux 1998 resteront donc, provisoirement, les seuls où la Suisse du sélectionneur Ralph Krueger se sera hissée dans l’ultime carré d’as.

Mission accomplie

Mais, au moment de regagner leurs domiciles, les joueurs à croix blanche peuvent parler de mission accomplie. Pas seulement pour avoir atteint leur objectif (quart de finale), mais parce qu’ils ont forcé le respect en ne tremblant pas pour y parvenir, en mettant sur place et en appliquant un concept défensif digne de ce nom, tout en prouvant que la base sur laquelle le groupe est engagé se veut solide et porteur d’espoirs prometteurs.

Meilleur représentant helvétique avec le portier Martin Gerber et les attaquants Martin Plüss et Ivo Rüthemann, le défenseur Mark Streit résume le sentiment général. «Ce n’est pas la première fois que nous nous qualifions en quart de finale, relève le capitaine de l’équipe, mais, techniquement parlant, nous avons sans doute livré notre meilleur jeu depuis des années.»

Si ces championnats du monde autrichiens resteront dans l’histoire comme l’un des plus mal organisés et l’un des moins populaires (problèmes récurrents de glace et d’infrastructure, parcours catastrophique et relégation du pays-hôte), ils se rangent parmi les plus accomplis et les plus réussis pour la sélection suisse. Quand bien même les résultats comptables (4e et 6e rangs en 1998 et 2000) furent par deux fois meilleurs par le passé.

«Notre travail collectif a payé, constate le coach national. Depuis le mois de novembre, nous sommes restés fidèles à notre ligne de conduite. Je suis fier de cette équipe, je n’ai jamais connu autant de plaisir avec elle.»

Les progrès se sont manifestés tout au long des deux semaines. «Nous avons pu nous appuyer sur un très bon power-play», relevait encore Mark Streit. Avec au total 10 buts marqués durant tout le tournoi avec un homme de plus sur la glace. La Suisse est également apparue sûre de son fait.

Voeu pieu

En 2004, elle avait dû trembler pour remplir sa tâche, en battant difficilement l’Allemagne 1-0, avec un but chanceux. Le scénario fut différent douze mois plus tard, lors du match-clé ouvrant les portes des quarts de finale. «Nous n’avons pas tremblé face à la Biélorussie (victoire 2-0), note Ralph Krueger. Nous avons appliqué notre tactique et contrôlé le jeu.»

Reste le revers de la médaille. «Nous sommes quand même éliminés en quart de finale, comme d’habitude», regrette l’attaquant Flavien Conne. Aussi redoutable soit-elle, cette Suède n’est en effet pas apparue extraordinaire. Mais, usée physiquement et limitée offensivement, la Suisse n’a pas pu en profiter.

Le dernier succès en compétition officielle contre un «géant du hockey» remonte désormais à 2000 (3-2 contre la Russie à Saint-Pétersbourg). Paradoxalement, malgré une montée en puissance et une place régulière dans le Top-8, la Suisse est toujours aussi éloignée des sept gros calibres qui la précèdent (Canada, Etats-Unis, Finlande, Suède, République tchèque, Slovaquie, Russie). Décrocher une médaille dans un championnat du monde devrait encore longtemps rester un vœu pieu.

swissinfo, Jonathan Hirsch

Faits

Les matches de la Suisse durant ces championnats du monde:
République tchèque-Suisse: 3-1
Suisse-Kazakhstan: 2-1
Suisse-Allemagne: 5-1
Russie-Suisse: 3-3
Slovaquie-Suisse: 3-1
Suède-Suisse: 2-1

Fin de l'infobox

Faits

- Lors de ces championnats du monde de hockey sur glace du groupe A (30 avril au 15 mai en Autriche), la Suisse a terminé au 8e rang.

- L’an dernier aux Mondiaux de Prague, elle avait également atteint les quarts de finale, tout comme à Helsinki douze mois auparavant.

- Au mois de février à Kloten, elle s’est qualifiée pour les JO 2006 à Turin en remportant un mini-tournoi auquel ont également pris part le Danemark, le Japon et la Norvège

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×