Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hockey: Lausanne à une victoire de la promotion

Le Lausannois Malik Benturqui, à droite, en lutte avec le Chaux de Fonnier Samuel Villiger

(Keystone)

Lausanne n'est plus qu'à une victoire de la ligue nationale A. Les Vaudois ont dominé La Chaux-de-Fonds 2-0 lors du cinquième match du barrage promotion-relégation LNA/LNB. A la manoeuvre durant la plus grande partie de la rencontre, les hommes de Riccardo Fuhrer ont mérité leur troisième succès de la série.

Reste à décrocher un ultime succès dans les montagnes neuchâteloises mardi prochain ou encore lors d'un septième match, jeudi à Malley. Au pied du mûr, les Chaux-de-Fonniers devront se montrer plus entreprenants pour assurer leur maintien parmi l'élite et surtout éviter les pénalités qui leur ont coûté beaucoup d'énergie lors de cette cinquième manche.


Depuis le début de la série, Lausanne a pris la bonne habitude de mettre beaucoup de pression sur son adversaire en début du match. Dominer est une chose, concrétiser en est une autre. Maudits avec les tirs sur les poteaux de Serge Poudrier et Philippe Müller, parfois maladroits comme lors de leurs supériorités numériques, les Vaudois n'ont jamais baissé les bras. Du côté chaux-de-fonnier, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Pris à la gorge et régulièrement débordés, les Neuchâtelois parvenaient à limiter les dégâts jusqu'à... 52 secondes du premier coup de sirène. Instant choisi par Philippe Orlandi pour battre Thomas Berger pour la première fois de la soirée.


Les hommes de Riccardo Fuhrer doublaient la mise au début du tiers médian par Thomas Studer qui, d'un slap violent, trompait la vigilance du portier neuchâtelois. Dès lors, le jeu se durcissait. A la 32e minute, Jeff Shevalier profitait d'un moment d'accalmie pour s'échapper, mais Oliver Tschanz le rattrapait et le déséquilibrait. L'arbitre Brent Reiber indiquait le rond central et Valeri Chiriaev se chargeait de tirer le penalty. Thomas Östlund efficace et rassurant, gagnait son duel face à l'Ukrainien et préservait sa cage inviolée.

Trop souvent en infériorité numérique, les pensionnaires de LNA ont perdu beaucoup d'énergie en se défendant et ont souvent manqué de lucidité dans le dernier geste. Tout n'a pas été rose côté lausannois. Le champion de LNB n'a toujours pas inscrit le moindre but en supériorité numérique depuis le début de la série. Et pourtant, les occasions n'ont pas manqué. Sur l'ensemble de la partie, ils se sont retrouvés en effet à 5 contre 3 durant 4'08" sans parvenir à faire trembler les filets de Berger. Inquiétant, mais pas dramatique, puisque les Lausannois se retrouvent désormais en situation favorable, à une seule victoire du paradis.

swissinfo et les agences

×