Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hockey: les Lions zurichois n'ont pas abdiqué

Les Zurichois (en bleu) laissent éclater leur joie.

(swissinfo.ch)

Les ZSC Lions n'ont pas encore perdu leur titre de champion de Suisse. Dos au mur, les hommes de Larry Huras ont cueilli un bien joli succès 6-3 à la Resega. Lugano ne mène plus que par 3 points à 2 dans la finale du championnat.

Le champagne est resté au frais, le trophée de champion planqué dans les vestiaires. Invaincu dans sa patinoire depuis le début des play-off, le HC Lugano a craqué au plus mauvais moment en subissant la loi de Lions déchaînés, bien décidés à saisir leur ultime chance, dans un climat tendu et, par moments, pourri.

A l'instar du Zurichois Mark Streit et surtout du récidiviste luganais Misko Antisin, tous deux renvoyés aux vestiaires suite à de véritables agressions, les deux camps ne se sont rien épargnés. Au total, 92 minutes de pénalités ont été distribuées par le trio arbitral.

Pire, dans la foulée des débordements des hooligans zurichois la semaine dernière au Hallenstadion, les dirigeants de Lugano ont choisi une solution radicale et discutable sur le principe: l'interdiction pure et simple de tout supporter zurichois dans l'enceinte.

«Une décision incompréhensible», lançait le capitaine des ZSC Lions, Michel Zeiter, doublement motivé. Et qui l'a montré sur la glace en ouvrant le score après... 17 secondes seulement. «Nous avons senti les Luganais trop sûrs de leur fait, relatait-il. Il nous importait de prendre l'avantage.» L'espace de 35 minutes, les ZSC Lions ont régné en maîtres incontestés, menant 4-0 à la 34e minute, grâce à deux buts de Laurent Müller et du Suédois Morgan Samuelsson.

Si Lugano a sans doute perdu une belle opportunité de fêter son 6e titre national, il est parvenu à rectifier le tir, avant la fin de la seconde période, avec Dubé et Cadieux, revenant à 4-2 et se mettant même à espérer renverser la vapeur dans le 3e tiers. Jusqu'à ce que le défenseur Kout donne à nouveau trois longueurs d'avance aux Zurichois à la 50e minute, ouvrant définitivement les portes du succès.

«C'est un grand Zurich qui a sorti la tête de l'eau», fanfaronnait Larry Huras, en coach soulagé. Jeudi soir, le 6e round s'annonce plus électrique que jamais dans un Hallenstadion où les forces de sécurité devront s'efforcer de maintenir le calme. Lugano disposera encore d'une balle de match pour décrocher la timbale.

Jonathan Hirsch


Liens

×