Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hockey sur glace: La Suisse prend l'eau

A Lugano, l'équipe de Suisse a reçu une correction.

(Keystone)

La Suisse a concédé sa seconde défaite en trois jours face à la Suède. A Lugano, devant seulement 4726 spectateurs, les Scandinaves se sont imposés 6-2 face à une sélection helvétique bien imprécise en défense.

A commencer par le gardien Reto Pavoni, qui a vécu un véritable cauchemar avant d'être remplacé par Lars Weibel. Les buts suisses ont été marqués par Goran Bezina en infériorité numérique et par Martin Plüss en supériorité numérique. A deux semaines du début du championnat du monde, cette défaite est inquiétante.

Ce match n'a pas du tout ressemblé à la première version disputée mercredi à Zurich (0-1). Les deux équipes avaient abandonné leur tactique défensive. Mais la Suisse s'est rapidement mis dans l'embarras en encaissant le premier but après seulement 41" de jeu.

Ce n'est jamais bon d'entamer un match avec un but de retard. Les Suisses l'ont constaté à leurs dépens. Cela, même s'ils sont parvenus à égaliser moins de deux minutes plus tard par le défenseur de Fribourg Gottéron, Goran Bezina. Sur un contre, alors que la Suisse évoluait à 4 contre 5, le futur pensionnaire des Coyotes de Phoenix pouvait armer un tir d'une précision mortelle pour le gardien Liv.

Alors que la Suisse essayait de reprendre l'avantage, elle gâcha trois réelles occasions par Rüthemann, Conne et surtout Zeiter, superbement servi par Plüss. Puis, Pavoni entama un festival de mauvais aloi. Le portier de Kloten commença par laisser passer un puck sous sa canne sur un centre de Zetterberg, qui fit le bonheur de Olsson.

L'expérimenté Zurichois aligna ensuite trois bourdes dans le deuxième tiers. Krueger l'a finalement remplacé par Weibel dans les buts suisses. Le Saint-Gallois se montra à son avantage pendant les vingt minutes où il a gardé sa cage.

La contre- performance de Pavoni, la deuxième cette saison après le match
contre le Canada, va certainement ouvrir le chemin de la titularisation à Martin Gerber.

Mais Pavoni n'est pas le seul joueur à incriminer dans cette défaite, la plus lourde depuis le 0-4 concédé contre la République tchèque lors de la finale pour la 3e place au mondial 98 à Zurich.

La ligne Plüss - Conne - Reichert se trouvait sur la glace lors de quatre des six réussites scandinaves. On le voit, le travail défensif n'était pas le premier souci des Suisses. Ralph Krueger dispose de deux matches contre la Norvège la semaine prochaine pour retrouver ses marques et insuffler un esprit de vainqueur aux Helvètes.

Poursuivant sa sélection, le coach de l'équipe nationale a procédé a une nouvelle coupe en vue des championnats du monde. Ainsi, Les attaquants Geoffrey Vauclair, Sandro Rizzi, Matthia Baldi et André Röetheli ont été renvoyés à la maison.

Marcel Jenni (Färjestad) et Thomas Ziegler (Detroit Vipers) rejoindront l'équipe de Suisse la semaine prochaine à Kreuzlingen.

swissinfo avec les agences


Liens

×