Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Karin Thürig décroche le bronze

Karin Thürig est la première Suissesse à décrocher une médaille olympique en cyclisme sur route.

(TSR)

La Lucernoise offre une deuxième médaille à la Suisse. Mercredi, elle a confirmé les pronostics en terminant troisième du contre-la-montre.

Une médaille qui récompense une athlète polyvalente dont la reconversion a été spectaculaire.

La Lucernoise de 32 ans a dû se spécialiser pour réaliser son rêve de sportive. «J'avais suivi les Jeux de Sydney à la télévision, et cela m'avait fasciné. J'ai alors su que je voulais disputer des JO», se souvenait Karin Thürig à l'issue du contre-la-montre d'Athènes.

Mais le duathlon, discipline dans laquelle elle a obtenu deux titres de championne du monde (2001 et 2002), ne figurait pas au programme olympique. Et sa relative faiblesse en natation ne lui permettait pas non plus d'espérer briguer un ticket olympique en triathlon.

Progrès fulgurants

Cette ancienne volleyeuse du BTV Lucerne, qui a évolué en LNB, a donc misé sur le cyclisme. Le travail de la Lucernoise, qui est montée sur son premier vélo de compétition il y a sept ans, n'a pas tardé à porter ses fruits.

En 2001, elle a participé à son premier «chrono» et a terminé au deuxième rang du championnat de Suisse de la spécialité la même année. Ses premiers coups d'éclat sont survenus seulement une année après ses débuts dans la spécialité.

En septembre, elle a obtenu le premier de ses deux titres nationaux en contre-la-montre. En octobre, elle a décroché le bronze à Zolder, en Belgique, pour ses premiers Mondiaux.

Karin Thürig a connu sa première déception de cycliste à Hamilton, au Canada, en 2003, où elle s’est fait souffler le bronze mondial pour moins d'une seconde.

«J'ai tellement travaillé»

Cette désillusion canadienne a été effacée d'un coup de pédale à Athènes, où Karin Thürig disputait seulement le dixième «chrono» de sa carrière...

La Lucernoise n'a pas pu retenir ses larmes au cours de la cérémonie de remise des médailles. «Je ne réalise pas ce qui m'arrive. J'ai obtenu une médaille. Je suis si heureuse, j'ai tellement travaillé pour y arriver. Il y avait entre huit et dix candidates au podium, et seulement trois élues. J'en fais partie!».

La première Suissesse à avoir décroché une médaille olympique en cyclisme sur route pourrait bien ne pas s'arrêter là. Sur sa lancée, elle pourrait également briller dans son autre discipline favorite, la poursuite sur piste.

Même si elle ne fait pas partie des grandes favorites, son moral sera gonflé à bloc et elle pourrait bien réserver une autre agréable surprise les 21 et 22 août sur le vélodrome d'Athènes.

Cancellara 10e

Dans le contre-la-montre masculin, Fabian Cancellara n'est pas parvenu à imiter sa compatriote. Le Bernois a terminé 10e de la course, remportée par l'Américain Tyler Hamilton, leader de l'équipe suisse Phonak.

Sur les 48 km, Fabian Cancellara n'a pu tenir le rythme des meilleurs. Le Bernois ne recevra même pas de diplôme olympique. Mais il sera certainement l'un des favoris des JO 2008.

swissinfo et les agences

Faits

Après la médaille d'or de l'épéiste Marcel Fischer, Karin Thürig offre une deuxième médaille (bronze) à la Suisse.
Chez les hommes, Fabian Cancellara n'est pas parvenu à l'imiter.
Le Bernois a terminé 10e du contre-la-montre remporté par l'Américain Tyler Hamilton, leader de l'équipe suisse Phonak.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×