Navigation

Kratochvil et Heuberger sortis à Gstaad

Coup dur pour Michel Kratochvil, éliminé dès le premier tour. Keystone

Dès le premier tour, Michel Kratochvil a été éliminé par le Russe Mikhail Youzhny (6-2 6-4). Et Ivo Heuberger par le Slovaque Karol Kucera (2-6 6-4 7-5).

Ce contenu a été publié le 08 juillet 2002 - 23:00

L'atterrissage, après un bon parcours sur le gazon de Wimbledon, s'est révélé plus délicat que prévu pour Michel Kratochvil (ATP 35).

Quart de finaliste l'an dernier, le Bernois était très déçu de n'avoir pas réussi à offrir à son public une victoire forcément très attendue.

Le Bernois voyait tout de même un motif de satisfaction dans le déroulement de la partie: «mentalement, je n'ai pas lâché à la fin du deuxième set et le match aurait très bien pu basculer à ce moment-là».

Un sursaut trop tardif

Mais le no 2 helvétique a commencé à mettre son jeu en place bien tard pour faire douter Mikhail Youzhny (62). Le no 3 russe a gardé la même tactique durant tout le match: faire jouer son adversaire en variant au maximum les angles et les effets. Et surtout, ne lui offrir aucun point gratuit.

Michel Kratochvil a rapidement concédé la première manche en 34 minutes. Il s'est ensuite montré plus entreprenant dans l'échange, mais ses frappes plus sèches et ses montées au filet n'ont guère été payées de retour.

Après avoir perdu une deuxième fois son engagement à 4-2 sur quatre fautes non provoquées, il était le dernier à croire, sur le court central, qu'il possédait encore une chance de renverser la vapeur. Et pourtant, c'est sur la fin du match qu'il a donné au public quelques motifs de s'enthousiasmer.

Peu rassurant pour la Coupe Davis

A 5-2 sur le service de Youzhny, puis à 5-3, le Bernois a vu son adversaire s'approcher jusqu'à deux points du match sans toutefois lui offrir l'occasion d'achever l'ouvrage.

A 5-4, au prix d'échanges extrêmement disputés, il s'est même procuré deux balles d'égalisation. Mais il a finalement cédé à la quatrième balle de match, conclue sur un ace du Russe au bout de 1h27 de jeu.

Cette huitième défaite de «Micha» en onze matches disputés cette saison sur terre battue n'est pas pour rassurer le camp suisse avant la difficile rencontre de Coupe Davis face au Maroc en septembre.

Avant d'aller retrouver en Amérique du Nord sa surface de prédilection, les courts en dur, Kratochvil aurait sans doute voulu profiter au moins de la semaine pour huiler les rouages de son jeu de double aux côtés de Roger Federer. Mais les deux Suisses ont été éliminés dès le premier tour.

Match à handicap

Quand son dos ne le contraint pas à l'abandon, comme récemment à Halle et à Bois-le-Duc, ce sont ses abdominaux qui forcent Ivo Heuberger (131) à appeler le soigneur sur le court à un moment crucial en toute fin de rencontre.

Pourtant, à voir les attelles entourant le genou gauche et la cheville droite de Kucera (76), on pouvait se demander si le moins valide des deux n'était pas le Slovaque...

En servant dans le troisième set comme du temps où il avait enlevé le tournoi de Bâle, en 1999, Kucera a donné des gages convaincants de son retour en forme.

Et Ivo Heuberger a eu la malchance d'assister à la première victoire de son adversaire sur terre battue cette année. Et de quitter l'Open de Gstaad dès le premier tour pour la quatrième fois consécutive.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.