Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'Allemagne choisit le Tessin

Olivier Bierhoff, responsable de l'équipe allemande, et le directeur du centre sportif de Tenero Bixio Caprara.

L'équipe nationale allemande de football a décidé d'établir son quartier général durant l'Euro au Tessin. Près de 300 journalistes allemands seront présents sur les rives du Lac Majeur.

Il n'est pas exclu que d'autres équipes qualifiées fassent le choix d'établir leur camp d'entraînement en Suisse. Mais pour l'instant, rien ne filtre.

Le choix de l'équipe nationale allemande de football est en fait un rêve devenu réalité pour le Tessin. Début septembre, les dirigeants de l'équipe avaient en effet déjà manifesté leur désir de choisir cette région comme camp de base.

«C'est comme une histoire d'amour qui commence bien et qui se concrétise après une cour longue et assidue. Car cette équipe, nous l'avons vraiment courtisée, en faisant valoir tous les atouts que le Tessin pouvait offrir à un hôte d'un tel prestige» explique Gabriele Gendotti, ministre tessinois du Sport.

Retombées économiques

Un effort de séduction qui se révèlera payant. En termes de visibilité d'abord puisqu'il est évident qu'une équipe comme la nationale allemande – qui est susceptible de gagner le titre européen - génère des retombées médiatiques bien au-delà des frontières nationales.

«Près d'une trentaine de journaliste nous suivront au Tessin. Ils réaliseront chaque jour des reportages. D'une manière ou d'une autre, ils parleront donc du Tessin», souligne à cet égard Olivier Bierhoff, ex-joueur et aujourd'hui manager de l'équipe allemande.

Mais les répercussions seront également d'ordre économique. « Nous n'avons pas demandé d'étude sur les potentielles retombées, indique à swissinfo Gabriele Gendotti. Mais il est évident qu'il y en aura, et à différents niveaux. L'image du Tessin fera le tour du monde grâce à un événement qui, de fait, attire des milliers et des milliers de spectateurs. Nous nous attendons entre autres à des effets dans le secteur du tourisme.»

D'après une étude réalisée pour l'Office fédéral du sport, l'Euro 2008 engendrera un chiffre d'affaires oscillant entre 1,1 et 1,5 milliards de francs et des retombées économiques allant de 640 à 860 millions de francs.

Il s'agit donc, et de loin, de la plus grande manifestation sportive jamais organisée en Suisse. Sur une base annuelle, ses retombées économiques correspondent à une part variant entre 0,14 et 018% du produit intérieur brut.

Les Allemands au Lac Majeur

Président du tourisme tessinois, Marco Solari a lui une longueur d'avance. Au niveau touristique, l'Allemagne représente en effet son marché le plus important. «La promotion de l'offre sera coordonnée par une 'task force'. En hébergeant une des équipes les plus titrées d'Europe, le Tessin a réussi un coup magistral, à faire pâlir d'envie beaucoup d'autres destinations concurrentes», explique-t-il.

Il est vrai toutefois que les Allemands n'arrivent pas en terre inconnue. Sur les rives du Lac Majeur, leur présence est historique depuis la création du foyer culturel du Monte Verità au siècle dernier. Aujourd'hui encore, il est plus courant d'entendre parler allemand qu'italien à Ascona.

Pour Olivier Bierhoff, qui a joué plusieurs années en Italie, y compris au Milan AC, la langue n'est pas un problème. «Venir au Tessin, c'est un peu comme rentrer à la maison. Le fait que la présence allemande dans cette région soit traditionnellement forte est un avantage indubitable», a-t-il confié à swissinfo.

Vive la tranquillité

En fait, plusieurs arguments ont fait pencher la balance en faveur du Tessin. Dont notamment la très bonne qualité des structures d'accueil offertes par le centre sportif national Tenero et, surtout, la tranquillité.

Car les footballeurs sont comme les acteurs. Ils éveillent la curiosité et sont constamment assaillis par des fans en tous genres. En tant qu'ancienne star du football en Italie, Olivier Bierhoff est bien placé pour savoir que la tranquillité n'a pas de prix.

«L'équipe doit pouvoir s'entraîner dans des conditions de sécurité optimales, c'est pourquoi nous serons accompagnés de quelques responsables de la sécurité allemands. Par rapport à Zurich ou Salzbourg, plus facilement accessibles, l'emplacement géographique du Tessin nous protège aussi de l'assaut quotidien des fans», précise-t-il encore.

Le même climat qu'à Weggis?

Le Tessin vivra-t-il la même expérience que la localité de Weggis, dans le canton de Lucerne, lorsqu'elle avait accueilli l'équipe nationale brésilienne avant les mondiaux de 2006 ? Difficile à dire. Pour l'instant, l'heure n'est pas aux confidences et beaucoup de choses sont encore à organiser.

Directeur de l'Office fédéral du sport, Matthias Remund ne laisse rien filtrer sur un éventuel choix d'autres localités suisses par des équipes venues de l'étranger. Il insiste en revanche sur l'importance de l'accueil pour l'image de la Suisse.

«Notre but est d'offrir une grande fête du sport à toute la population. Je sais d'ores et déjà que toute la population suisse sera contaminée par la fièvre de l'Euro. En 2006, nous avons fait l'expérience de ce que signifie le mot 'hospitalité' avec les Mondiaux en Allemagne. La Suisse devra être à la hauteur.»

swissinfo, Françoise Gehring à Tenero
(Traduction et adaptation de l'italien: Carole Wälti)

Faits

Les Championnats d'Europe de football 2008 se tiendront en Suisse et en Autriche du 7 au 29 juin.
Sur 31 rencontres, 15 se joueront en Suisse et 16 en Autriche (la finale à Vienne).
Près de 5,4 millions de spectateurs sont attendus, dont 1,4 million d'étrangers.
Au total, 1'050'000 billets seront émis.
Pas moins de 2500 journalistes suivront les matches retransmis pour quelque 8 milliards de téléspectateurs dans 170 pays.
Les coûts sont estimés à 182,1 millions de francs, dont 82,5 aux frais de la Confédération.

Fin de l'infobox

Les Allemands au Tessin

Au total, la délégation allemande au Tessin sera composée d'une cinquantaine de personnes, dont 23 joueurs. Près de 300 journalistes devraient accompagner l'équipe.

Les Allemands logeront dans un hôtel cinq étoiles d'Ascona. Les entraînements se dérouleront au Centre sportif national de la jeunesse Tenero. Des aires protégées réservées exclusivement à l'équipe allemande y seront délimitées.

Le Centre Tenero abrite également le centre dévolu aux médias, dans le nouveau bâtiment dessiné par l'architecte Mario Botta. Les déplacements se feront à partir de l'aéroport de Lugano Agno.

En plus de l'équipe nationale allemande, le Tessin accueillera aussi l'équipe nationale helvétique, qui a choisi les alentours de Lugano pour s'entraîner avant le début du championnat.

Durant l'Euro, le quartier général des Suisses sera Zurich. Le choix des autres équipes n'est pas connu. Les Italiens pourraient avoir choisi le Tessin.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.