Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'EPFL pionnière dans le domaine

L'une des créations de l'EPFL: Celine, un avion de dix grammes.

(EPFL)

L’EPFL a accumulé une longue expérience dans la miniaturisation des robots et dans la mise au point d'avions ultralégers.

Parmi ses dernières trouvailles: un avion pesant 10 grammes.

Rattaché à l'Institut d'ingénierie des systèmes de l'EPFL, le Laboratoire des systèmes autonomes ASL est composé d'une vingtaine de chercheurs et doctorants.

Cette équipe a notamment construit une douzaine de robots de différentes tailles. Alice, par exemple, avait la grandeur d'un dé à coudre. Le robot avait été utilisé en démonstration à Expo.02.

Dans le cadre d'un ancien projet de l'Agence spatiale européenne (ESA), le laboratoire s'est aussi attelé à la mise au point de prototypes de véhicules martiens (rovers).

L'EPFL a créé tout d'abord SpaceCat, un petit engin de 4 kilos muni de six roues qui peut franchir des marches d'escaliers de 10 centimètres de hauteur.

Ensuite, Schrimp a vu le jour, une plate-forme mobile commercialisée par l'entreprise BlueBotics SA à Lausanne. Et puis Lamalice, un rover avec des pattes en forme de lamelles.

Le Laboratoire des systèmes autonomes a déjà accumulé une solide expérience dans la mise au point d'avions ultralégers.

Ses chercheurs ont récemment inventé Celine, un avion de dix grammes, construit par l'entreprise Didel SA à Belmont-sur-Lausanne. L'engin est une sorte de gros insecte de deux microns d'épaisseur en fibre de carbone.

Ces chercheurs ont également mis au point OS4, un hélicoptère électrique miniaturisé. Ces deux aéronefs devraient bientôt être capables de voler tout seuls à l'intérieur de bâtiments.

swissinfo et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×