Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'Euro selon Alexander Frei

Alexander Frei sous le maillot du Borussia Dortmund

(Keystone)

A Dortmund, Alexander Frei est une véritable idole. L'attaquant suisse joue depuis deux ans au Borussia Dortmund. Après une longue absence due à une blessure, il est de retour sur le terrain.

Le joueur suisse a en effet été contraint à une pause forcée suite à une opération à la hanche et aux adducteurs. De retour sur les pelouses depuis le mois mars, il retrouve petit à petit ses marques et le niveau qui était le sien avant sa blessure.

swissinfo: Köbi Kuhn vous a récemment nommé capitaine de l'équipe nationale. Parce que vous êtes un joueur modèle?

A. F.: J'ai été nommé capitaine de l'équipe nationale parce que l'entraîneur est d'avis que, sur le terrain, il doit pouvoir compter sur quelqu'un qui le seconde et fasse passer ses idées.

swissinfo: Aucun autre entraîneur de l'équipe nationale n'a obtenu de telles performances que Köbi Kuhn. Qu'a-t-il donc de plus que les autres?

A. F.: Il traite ses interlocuteurs de façon égale, comme des adultes, qu'ils aient 16 ou 34 ans. Tous les entraîneurs n'agissent pas de la sorte. Il sait trouver l'équilibre entre le bâton et la carotte. Je collabore avec Köbi Kuhn depuis près de huit ans nous avons toujours pu trouver un terrain d'entente. C'est un homme qui connaît ses forces et ses faiblesses.

swissinfo: Dans quelques semaines sera donné le coup d'envoi de l'Euro, qui sera suivi par des millions de spectateurs. L'équipe de Suisse a laissé une impression mitigée durant la plupart des rencontres préparatoires. Comment jugez-vous la forme de l'équipe nationale?

A.F.: Je suis convaincu que nous disposons d'une équipe de niveau mondial. Si nous sommes dans un bon jour, nous sommes capables de vaincre n'importe qui.

swissinfo: Mais dans un mauvais jour, la Suisse peut aussi perdre contre n'importe qui?

A.F.: C'est encore notre problème, alors que cela ne se passe jamais pour l'Italie ni pour l'Allemagne. Mais nous allons nous battre pour le titre. Je suis capitaine de cette équipe, je veux être champion d'Europe. C'est à moi de montrer l'exemple et d'essayer d'entraîner les autres dans mon sillage. Je serais un mauvais capitaine si je ne pensais pas de la sorte et me contentais du simple fait que nous soyons qualifiés pour l'Euro.

swissinfo: L'Euro n'a pas encore commencé que l'après-Euro fait déjà débat pour l'équipe de Suisse. Le successeur de Köbi Kuhn a déjà été désigné. La nomination d'Othmar Hitzfeld est-elle pour vous une bonne nouvelle?

A.F.: C'est un entraîneur qui possède un palmarès intéressant et qui, avec le Bayern de Munich, joue le haut du classement dans le championnat allemand. Cela prouve qu'Othmar Hitzfeld est un grand entraîneur. Mais pour l'instant, ce qui compte pour moi, ce sont les préparatifs de l'Euro 08.

Puis, à un certain moment, il va falloir faire mes adieux à un homme exceptionnel, à un entraîneur qui m'a accompagné pendant toute cette période où je me suis affirmé dans le football. Alors, ce sera une nouvelle ère qui pourra commencer et dont je me réjouis, celle du Mondial en Afrique du sud avec Othmar Hitzfeld. Mais nous n'en sommes pas encore là. Ce qui compte aujourd'hui, c'est l'Euro 08.

Interview swissinfo, Peter Siegenthaler à Dortmund
(Traduction de l'allemand : Bertrand Baumann)

Alexander Frei

Né le 15 juillet 1979, Alexander Frei a débuté sa carrière au FC Bâle mais n'a pas eu beaucoup l'occasion de jouer.

En 1998, il passe au FC Thoune qui évoluait encore en Challenge League.

Une année plus tard, il suit son entraîneur André Egli au FC Lucerne.

Son passage au Servette de Genève lui apporte la célébrité.

Une année plus tard, il signe en France au Stade de Rennes. Durant l'année 2003/2004, il décroche le titre de meilleur buteur français.

En 2006, il est transféré pour une somme de 4 millions d'Euros au Borussia Dortmund, où il marque 16 buts lors de sa première saison!

En raison d'une opération à la hanche en mai 2007 et de deux déchirures des fibres musculaires à la fin de l'été 2007, il n'a pu jouer ni pour Dortmund, ni pour l'équipe nationale suisse jusqu'au début 2008.

Alexander Frei est également le meilleur buteur en activité de l'équipe nationale suisse. Depuis 2001, il a marqué 32 buts dans 56 matches contre des équipes nationales.

Depuis une année, il est capitaine de l'équipe suisse.

Fin de l'infobox


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×