Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'Internet se met au service du recensement

Carlo Malaguerra, directeur de l'Office fédéral de la statistique.

(Keystone)

A vos plumes ou à vos claviers: le recensement 2000 de la population a démarré. Jusqu´au 12 décembre, tous les résidents suisses devront avoir répondu au questionnaire. Pour la première fois en Europe, ils pourront être retournés via l´Internet.

«Le recensement fédéral de la population est une radiographie essentielle de la société», a souligné jeudi à Berne Carlo Malaguerra, directeur de l'Office fédéral de la statistique (OFS). «C'est le seul instrument capable de décrire dans le détail le microcosme complexe qu'est la Suisse».

Dans la semaine du 27 novembre au 1er décembre, plus de 90 pour cent de la population recevra des questionnaires préimprimés par la poste et pourra les renvoyer gratuitement par ce biais ou par Internet.

La Suisse est le premier pays en Europe qui offre la possibilité de remplir les formulaires par l'Internet. Avec le questionnaire sur papier, les citoyens recevront un nom d'utilisateur et un code qui leur permettront d'accéder au site «www.e-census.ch».

Contrairement au dernier relevé de 1990, la plupart des communes n'auront plus recours à des agents recenseurs. Cependant, dans les plus petites d'entre elles, des recenseurs seront chargés de distribuer et/ou de collecter les questionnaires dès le 6 décembre.

Toutes les personnes résidant en Suisse devront remplir un questionnaire individuel. Il comprendra 21 questions portant sur des données personnelles (nom, prénom, formation, sexe, formation, etc...). Les ménages devront en outre répondre à un formulaire particulier.

Les propriétaires recevront un questionnaire supplémentaire, le bordereau de maison. Il comporte 19 questions sur les caractéristiques du bâtiment et sur celles du logement.

Le vice-directeur de l'OFS, Werner Haug, a rappelé le caractère obligatoire du recensement. Les communes pourront facturer jusqu'à concurrence de 1000 francs les frais qui découleront de la recherche d'informations manquantes ou de questionnaires non rentrés.

La protection des données est garantie par des mesures très strictes découlant de la législation, a en outre rappelé M. Malaguerra. Les données personnelles seront détruites à l'issue du dépouillement.

Depuis 1850, la Suisse organise un recensement tous les dix ans. Le coût de l'opération s'élève à 108 millions de francs pour la Confédération. Il faut y ajouter 45 millions de francs de dépenses pour les cantons et les communes. Les premiers résultats sont attendus pour la fin 2001.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×