L'or blanc reste une valeur sûre

Cette année encore, les adeptes des sports d'hivers se sont donnés rendez-vous dans les stations suisses. swiss-image.ch

Les exploitants de la plupart des stations de ski helvétiques ont bien débuté la saison hivernale. Seul le Tessin fait état d'un recul sensible.

Ce contenu a été publié le 03 janvier 2002 - 17:45

Dans les stations valaisannes, les affaires ont très bien marché. Selon Joseph Bonvin, président de l'association des hôteliers du Valais, les hôtels ont fait le plein et les clients sont venus plus vite que l'an dernier. Les dépenses sont stables par rapport à l'an passé.

Fréquentation à la hausse

A Crans-Montana, la présidence de l'association des commerçants indique que la saison a bien débuté. Même constat à Zermatt: la station est très bien occupée et «les gens n'ont en tout cas pas dépensé moins que l'an dernier», précise le directeur de l'Office du tourisme, Roland Imboden.

Certaines petites stations, comme Chandolin dans le val d'Anniviers, indiquent avoir connu un afflux de touristes durant ces deux derniers jours. Les dépenses suivent. D'une manière générale, les stations valaisannes connaissent en outre une fréquentation plus élevée que l'an dernier.

Grisons et Oberland aussi

Aux Grisons, les résultats records de l'hiver 2000/01 ont pu être à nouveau atteints. Le taux d'occupation des lits s'est fixé à un niveau élevé, affirme jeudi le «Graubünden Ferien» (GRF) dans un communiqué. Le ralentissement de la conjoncture n'a laissé que peu de traces et l'envie de consommer ne semble pas ébréchée.

Les localités touristiques de l'Oberland bernois sont également satisfaites de l'affluence qu'elles ont connue durant les fêtes. Le directeur du tourisme de Grindelwald, Joe Luggen décrit les affaires comme «phénoménales», car après les événements du mois de septembre, personne ne s'attendait à une telle demande.

Exception tessinoise

Une exception: le Tessin. Dans la Léventine, la plupart des lits d'hôtels sont restés vides: la baisse de fréquentation est de 40 % par rapport à la saison 2000/2001.

Les mauvaises conditions d'enneigement conjuguées à la catastrophe du Gothard ont retenu les éventuels skieurs de se rendre au sud des Alpes.

Comme le tunnel du Gothard était fermé à la veille des fêtes de Noël, ce sont les autres stations de ski qui ont recueilli les réservations des vacanciers, se plaignent les hôteliers tessinois. De plus, les embouteillages sur l'autoroute A2 ont découragé les touristes allemands et alémaniques de traverser les Alpes.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article