Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'USS monte aux barricades

Pour le président de l'USS, Paul Rechsteiner, cette manifestation de protestation marquera le coup d’envoi d’une vaste mobilisation sociale. (archives Keystone)

Pour la première fois depuis sept ans, l´Union syndicale suisse organise une grande manifestation samedi à Berne. Au moins 10 000 personnes sont attendues. Elles veulent que les fruits de la reprise économique profitent aussi aux travailleurs.

L'Union syndicale suisse (USS) constate que la reprise économique bat son plein, mais que les actionnaires et les cadres sont les seuls à en tirer réellement profit. En revanche, pour les modestes travailleurs, les conditions ne s'améliorent pas. L'organisation faîtière syndicale réclame donc des augmentations de salaire pour tous et pas de salaires au-dessous de 3000 francs par mois.

De plus, en cette période de reprise, la Suisse devrait devenir plus sociale et plus juste. Or les syndicats constatent que ce n'est pas le cas. Les assurances sociales sont attaquées de tous côtés. Ainsi, par exemple, la 11ème révision de l'AVS est hostile aux femmes.

Pour l'USS, cette situation est d'autant plus choquante que les classes aisées et les milieux d'affaires obtiennent des baisses d'impôts. Ainsi, des abaissements d'impôt de l'ordre du demi-milliard de francs en faveur des banques doivent être approuvés par voie d'urgence. Et d'autres cadeaux fiscaux en matière d'impôt fédéral direct devraient être accordés aux hauts revenus et aux propriétaires de logements.

Enfin, les milieux syndicaux protestent contre le démantèlement de l'Etat et des services publics. Pour eux, il n'est pas question de privatiser Swisscom. Mais surtout, ils se mobilisent contre la nouvelle Loi sur le personnel de la Confédération, qui sera soumise au peuple le 26 novembre.

D'un point de vue syndical, cette nouvelle loi est en effet néfaste. Elle permettra, entre autres, de faciliter les licenciements et n'offira plus aucune transparence en matière salariale. La Confédération devrait en principe être un employeur modèle. Mais, en fait, avec cette nouvelle loi, c'est, pour les syndicats, la porte ouverte à tous les abus.

C'est donc autour de ces trois thèmes (hausses de salaires, maintien du service public et renforcement des assurances sociales) que les participants se mobiliseront samedi en début d'après-midi. Ils se rassembleront près de la gare CFF pour ensuite défiler jusqu'à la Place fédérale.

Pour Paul Rechsteiner, président de l'USS, cette manifestation de protestation marquera le coup d'envoi d'une vaste mobilisation sociale. Au cours des prochains mois, les différents syndicats utiliseront en effet tous les moyens à leur disposition pour atteindre leurs objectifs, qu'il s'agisse de référendums, de grèves ou encore de manifestations.

Olivier Pauchard

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×