Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La cage des Mondiaux est ouverte

La presse suisse du dimanche est euphorique après la victoire.

(swissinfo.ch)

Les footballeurs suisses ont fait un pas de géant en direction des Championnats du monde 2006 en Allemagne: la presse du dimanche est unanime.

Le 2-0 du 1er match de barrage contre la Turquie, samedi au Stade de Suisse à Berne, est jugé comme un tremplin vers la qualification mercredi au match retour.

«Un pied en Allemagne», «Coup de chance», «Suisse: un billet à composter», «La nation du foot suisse en état de siège», «Un 2-0 de rêve», «Une victoire-tremplin», «Quelle jubilation! quel jeu!», ces titres résument l'enthousiasme de la presse écrite.

«Le Matin Dimanche» estime que la Suisse a rempli un double objectif: prendre l'avantage et, surtout, ne pas encaisser de but. «Mission doublement couronnée de succès depuis hier soir, 22 h 35, lorsque le stade chavira de bonheur. En l'emportant par deux buts d'écart (le résultat idéal), les joueurs de Köbi Kuhn se sont incontestablement rapprochés de l'Allemagne.»

Un match parfait

Pour le journal romand, l'équipe nationale n'a pas été loin de livrer le match parfait en tous points, de l'engagement à la qualité du jeu. A défaut de leur ouvrir définitivement les portes de la coupe du Monde, ce succès place les Suisses en situation idéale avant le match retour. Et de conclure: «Allemagne, nous voilà bientôt!»

«Deutschland, wir kommen!» Ce même avertissement vibrant à l'Allemagne est lancé par le «Sonntagsblick» dans un cocorico qui force toutefois le trait: «Cher voisin, vous avez gagné la Suisse. Car nous allons enrichir votre Coupe du monde l'année prochaine, contrairement aux Turcs.» Autrement dit: y'en a point comme nous.

Encore du potentiel

Le journal zurichois estime que la performance de samedi est encore plus impressionnante que celle réalisée contre la France et l'Irlande. Et comme le potentiel de cette équipe «n'est pas encore dépassé», elle ne peut que continuer de progresser jusqu'aux Championnats du monde.

Et de noter aussi que les Turcs, «autrefois la grande attraction du tournoi», ont plutôt manqué d'inspiration lors du match aller de samedi à Berne.

Plus modérée dans la jubilation, la SonntagsZeitung» salue l'«énorme chance qui s'offre». Elle estime, elle aussi, que ce résultat est largement mérité et que les Suisses ont dominé les Turcs pendant toute la durée du match.

Mais elle rappelle aussi la «seconde d'horreur» qui a régné à la deuxième minute, lorsque le gardien Pascal Zuberbühler a réussi à bloquer de justesse un ballon jailli de quelque part entre les jambes des défenseurs agglutinés autour de sa cage.

Les Turcs le dos au mur

A l'issue du match, «l'équipe turque est dos au mur mais va tout faire pour revenir mercredi lors du match retour», d'autant plus qu'elle retrouvera des joueurs importants comme Emre et Amit Altintop. Et la «SonntagsZeitung» déplore que, ce jour-là, les Helvètes seront privés de Magnin, le symbole, la personnification de l'équipe de Köbi Kuhn avec son engagement, son jeu hardi et son punch.

La «NZZ am Sonntag» estime que la victoire de samedi est une «solide performance», d'autant plus, et c'est le plus important, qu'il n'y a pas eu de but adverse. «Parmi les 51 équipes ayant participé à ces qualifications de la Fédération internationale de football, l'équipe de Köbi Kuhn est dès à présent qualifiée parmi les 16 meilleures européennes».

Rappelant que les Suisses n'ont perdu aucun de leurs dix matches de qualification, le commentateur de la «NZZ am Sonntag» conclut que «la chance est de retour», non sans croiser les doigts.

swissinfo, Isabelle Eichenberger

Faits

En battant la Turquie 2-0, la Suisse a gagné le 1er match de barrage pour la Coupe du monde de football 2006 en Allemagne.
Le match a été joué au Stade de Suisse à Berne devant 31'130 spectateurs (guichets fermés).
Buts: 41e Philippe Senderos 1-0, 86e Valon Behrami 2-0.
Match retour au Stade Sükrü Saraçoglu (52'000 spectateurs) à Istanbul mercredi prochain 16 novembre à 19h15 (heure suisse), sans Ludovic Magnin.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.