Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Confédération renoue avec les chiffres noirs

Les ministres Hans-Rudolf Merz (à gauche) et Moritz Leuenberger, ravis de présenter un budget positif.

(Keystone)

Les finances fédérales se portent mieux. Le gouvernement a adopté mercredi le budget 2007 qui affiche un excédent de 918 millions de francs.

Les partis ne sont pas pleinement satisfaits. Les bourgeois demandent que les dépenses et la dette soient encore réduites, alors que la gauche et le centre jugent le soutien à la formation trop faible.

Devant la presse, le ministre des finances Hans-Rudolf Merz n'a pas caché sa satisfaction d'avoir obtenu des résultats dépassant largement les exigences du frein à l'endettement.

La stratégie d'assainissement des finances, entamée avec les deux programmes d'économie qui ont permis de comprimer les dépenses de cinq milliards, porte ses fruits, assure-t-il.

Mais les efforts devront se poursuivre en vue de réduire - ou du moins de stabiliser - la dette de la Confédération, avertit le chef des finances.

Le budget 2007 se base sur près de 56 milliards de recettes et environ 55 milliards de dépenses. Ces dernières ont pu être limitées grâce à des efforts des départements et à un blocage de certains crédits.

Croissance économique

L'augmentation des dépenses est de 2,8%, ce qui correspond exactement aux prévisions conjoncturelles pour la croissance économique l'an prochain.

Les caisses fédérales devraient aussi profiter de la reprise pour ce qui est des rentrées. Les recettes devraient ainsi progresser de 7,3% en 2007 et de 5% en moyenne annuelle jusqu'en 2010, d'après le plan financier.

Les estimations tiennent compte des futurs changements, comme les allègements fiscaux pour les couples mariés qui entraîneront une baisse des recettes de 0,7 milliard en principe dès 2010.

Plan 2008-2010

Le plan financier 2008-2010 laisse entrevoir un excédent des recettes de 700 millions en 2008, de 1,4 milliard en 2009 et de 1,9 milliard en 2010.

Mais des besoins exceptionnels, évalués à six milliards, pourraient grever les caisses de l'Etat au cours des prochaines années, prévient Hans-Rudolf Merz qui cite, entre autres, le fonds d'infrastructures ou les besoins des caisses de pension et des Chemins de fer fédéraux (CFF).

Le gouvernement entend donc maintenir la pression pour éviter une augmentation de la dette. Il compte comprimer les dépenses notamment en renonçant ou en réformant les tâches de la compétence de la Confédération.

Formation et recherche

Seuls les secteurs de la formation et la recherche ainsi que des Hautes écoles spécialisées et la formation professionnelle vont échapper expressément à ce vent de rigueur.

Pour ce domaine «clairement prioritaire», le Conseil fédéral est prêt à accorder une croissance des dépenses de 4,5% par année d'ici 2010.

Les socialistes (PS, gauche) et les démocrates-chrétiens (PDC, centre droite) estiment toutefois que c'est insuffisant. Ils ont critiqué mercredi le soutien, jugé trop faible, à la formation.

De son côté, le parti radical (PRD, droite) propose qu'un fonds pour la formation soit financé par la vente des actions de Swisscom. Ce fonds permettrait une augmentation du financement de 8%.

Malgré les chiffres noirs, les réactions des partis ont été globalement mitigées mercredi. Les partis bourgeois ont mis en garde contre un relâchement et demandé que l'on prenne garde à la dette.

L'Union démocratique du centre (UDC, droite dure) va plus loin encore. Elle estime qu'il n'y a pas de raison de se réjouir puisque la dette continue de croître même si le budget prévoit un excédent.

swissinfo et les agences

En bref

- Suite aux déficits accumulés, surtout depuis les années 90, la dette de la Confédération a atteint 130 milliards de francs.

- Pour assainir les caisses publiques, le Parlement a approuvé deux programmes d'économie.

- Le programme 2003 prévoit des diminutions dans les dépenses publiques de l'ordre d'environ 3 milliards d'ici 2007.

- Le programme 2004 impose d'autres coupes de l'ordre de 2 milliards d'ici 2008.

- L'objectif était d'obtenir des comptes annuels équilibrés dès 2007, au plus tard. Adopté mercredi, le budget 2007 semble répondre à cette attente.

Fin de l'infobox

Faits

Le budget 2007 de la Confédération prévoit un excédent de 918 millions de francs.
Celui de 2006 indiquait un déficit de 585 millions.
Le bilan 2005 avait affiché un déficit de 100 millions.

Fin de l'infobox


Liens

×