Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Coupe continentale en panne

Le gardien finlandais a permis a son équipe de Jokerit Helsinki de remporter la Coupe.

(Keystone)

Le HC Lugano s'est contenté de la 3e place et le HC Davos n'a pas brillé lors de la 6e édition de la Coupe continentale. Qui cherche une nouveau souffle.

D'ailleurs, la Fédération internationale de hockey sur glace planche sur un nouveau projet.

Depuis le printemps 2000 et la disparition de l'European Hockey League (EHL), la Coupe continentale est la dernière compétition réunissant les meilleurs clubs du vieux continent.

Créée en 1997, cette épreuve n'est pourtant pas plus appréciée que sa défunte consœur. Tant du point de vue financier que médiatique, on est très loin des millions brassés par la Ligue des champions en football.

Un vrai championnat d'Europe

Le président de la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF) ne l'a d'ailleurs jamais caché. Le Fribourgeois René Fasel compte bien mettre en place une formule qui permettrait d'attirer la foule et donc les deniers.

Une sorte de championnat d'Europe réunissant les lauréats des huit meilleures nations du hockey sur glace. A savoir la Slovaquie, la Russie, la Suède, la Finlande, la République tchèque, l'Allemagne, l'Ukraine et la Suisse.

Quatre titres en cinq éditions

Mais, jusqu'à cette hypothétique échéance, les formations européennes devront se contenter de la Coupe continentale. Une épreuve qui, au demeurant, convient bien aux équipes helvétiques .

Excepté en 1997 et le sacre des Slovaques de Kosice, la Coup a en effet toujours pris le chemin de la Suisse. Destination Ambri-Piotta les deux éditions suivantes et Zurich les deux dernières.

Cette année, lors du tour final qui s'est disputé le week-end passé à Lugano et à Milan, le drapeau rouge à croix blanche était représenté par Davos (champion de Suisse en titre) et par Lugano (invité en tant que club organisateur).

Le bourreau des Suisses

Mais les Tessinois n'ont pu mieux faire qu'une 3e place, tandis que les Grisons ont terminé à l'avant-dernière place (7e).

Et cela, malgré la présence à la bande de leur entraîneur Larry Huras. Qui fut vainqueur de la Coupe continentale, avec Ambri-Piotta en 1999 et en 2000 et avec Zurich en 2001.

Les clubs suisses ont tous deux buté sur les Russes du Lokomotiv Yaroslav. En quart de finale pour les Davosiens (défaite 1-2), et en demi-finale pour les Luganais (3-6).

En finale, le Lokomotiv Yaroslav, qui alignait ni plus ni moins que sept joueurs de l'équipe nationale de Russie, s'est toutefois incliné face aux Finlandais de Jokerit Helsinki lors des tirs au but (score final 1-2).

Et, quelques heures auparavant, le club tessinois s'était, quant à lui, défait assez facilement des Biélorusses de Keramin Minsk (5-0) pour l'obtention de la médaille de bronze.

swissinfo, Raphael Donzel

En bref

- En six éditions, la Coupe continentale est revenue à quatre reprises à un club suisse: Ambri-Piotta et Zurich remportant tous deux deux titres.

- En 1999, Ambri-Piotta est même devenu champion d'Europe en s'adjugeant la finale de la Supercoupe face aux Russes de Metallurg Magnitogorsk, vainqueurs de la défunte Euroligue.

- Le palmarès de Larry Huras, actuel entraîneur du HC Lugano, est riche de trois sacres en Coupe continentale: en 1999 et 2000 avec Ambri-Piotta et l'année suivante avec Zurich.

- En 2003, Lugano termine à la 3e place et Davos à la 7e. Les deux clubs suisses ont été stoppés par les Russes du Lokomotiv Yaroslav.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse