Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La course aux millions sans le FC Bâle

L'Inter de Milan de Marco Materazzi (à g) n'a laissé aucune chance aux Bâlois.

(Keystone)

L’aventure en Ligue des champions a tourné court pour le FC Bâle. Il a été éliminé par l’Inter de Milan au troisième tour de qualification.

Il y a deux saisons, le champion de Suisse en titre s’était glissé parmi les seize meilleures équipes d’Europe.

Séquence souvenirs. 28 août 2002: le FC Bâle bat les Ecossais du Celtic de Glasgow au Parc St-Jacques et se qualifie pour la Ligue des champions.

12 novembre 2002: devant son public, le champion de Suisse 2001/02 tient en échec les Reds de Liverpool lors du sixième match et lui vole la seconde place du groupe, synonyme de participation à la deuxième phase.

18 mars 2003: soutenu par 30'500 spectateurs tout acquis à sa cause, le club rhénan dompte la Juventus de Turin lors de l’ultime rendez-vous et termine à égalité de points avec l’équipe italienne et les Espagnols du Deportivo la Corogne, loin derrière Manchester United.

Confrontations directes faisant alors force de loi, le FC Bâle est évincé des quarts de finale. Avec un porte-monnaie plus gros de 20 millions de francs suisses.

Un début de saison cahin-caha

Une quinzaine de mois plus tard, et un nouveau titre de champion de Suisse fêté, Gigi Oeri, la mécène milliardaire du club bâlois, délie encore les cordons de sa bourse pour bâtir une équipe performante sur la scène européenne.

Mais son rêve ne fera pas long feu. Du moins en Ligue des champions. Au troisième et dernier tour de qualification, le premier pour le FC Bâle, les Suisses n’ont pas pesé lourd face à l’Inter de Milan (défaite 5 à 2 à l’addition des deux rencontres, 1-1 au Parc St-Jacques et 4-1 à San Siro)

Du coup, les protégés de l’entraîneur Christian Gross ne goûteront pas cette année à la ferveur de cette grand-messe. Et le caissier du club à la manne promise.

La Coupe de l’UEFA en consolation

Comme lot de consolation, ils devront se contenter d’une participation aux compétitions helvétiques et à la Coupe de l’UEFA. Sur le premier plan, leurs débuts sont d’ailleurs, aussi, en demi-teinte. Après six matches en championnat, ils sont devancés par le FC Thoune…

Et de la coupe européenne, les Bâlois n’en gardent pas un souvenir impérissable. La saison passée, alors que leurs dirigeants avaient fait de cette compétition l’objectif principal, Murat Yakin & Cie avaient sombré au deuxième des sept tours.

Les Anglais de Newcastle, qui allaient atteindre par la suite les demi-finales, leur avaient alors montré la sortie.

Cette année, au vu du budget annoncé et de l’effectif présenté, le FC Bâle ne pourra toutefois pas se contenter de ne briller que sur ses terres. Il en va de sa réputation et, un peu aussi, de celle de la Suisse.

swissinfo, Raphael Donzel

Faits

Le FC Bâle a été éliminé au troisième et dernier tour de qualification de la Ligue des champions par l’Inter de Milan.
L’équipe rhénane devra dorénavant miser sur la Coupe de l’UEFA pour assurer sa saison.
Au vu de son budget, le club de la mécène Gigi Oeri ne peut en effet se contenter du seul titre de champion de Suisse.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.