Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse bloque 50 millions de francs

L'argent serait lié à des affaires de corruption à l’étranger.

(Keystone Archive)

Les autorités suisses ont ouvert une enquête contre huit Brésiliens. Elles les soupçonnent de corruption.

Le Ministère public de la Confédération a bloqué 50 millions de francs sur des comptes en banque suisses.

Les 50 millions sont déposés sur plusieurs comptes bancaires en Suisse, comme le confirme Andrea Sadecky, porte-parole adjointe du Ministère public de la Confédération (MPC). Qui refuse, toutefois, de donner davantage de détails sur la ou les banques concernées.

Les autorités helvétiques enquêtent depuis août 2002 sur plusieurs citoyens brésiliens, titulaires de ces comptes. L'argent qui y est déposé a été bloqué. Il serait lié à des affaires de corruption à l'étranger, écrit le MPC dans un communiqué.

A vérifier sur place

Menée en étroite collaboration avec la Police judiciaire fédérale (PJF), l'enuête vise notamment à examiner les flux financiers en relation avec les sommes bloquées.

Le MPC a transmis dans ce cadre une demande d'entraide judiciaire au Brésil, qui mène parallèlement ses propres investigations sur place.

«Nous avons envoyé un fonctionnaire sur place pour y recueillir davantage d'informations», ajoute Andrea Sadecky.

Détournement de fonds publics

Dimanche, la nouvelle gouverneure de l'Etat de Rio de Janeiro avait ordonné l'ouverture d'une enquête sur un ancien collaborateur. Il aurait détourné près de 30 millions de dollars (plus de 41 millions de francs) et les aurait déposé sur des comptes en Suisse.

Entrée en fonction le 1er janvier, Rosinha Garotinhoavait aussi annoncé le limogeage immédiat de quatre directeurs des services financiers de l'Etat. Selon l'agence espagnole EFE, ils seraient soupçonnés de corruption.

Ces soupçons visent notamment Rodrigo Silveirinha Correa, conseiller économique de la gouverneure durant la campagne électorale et collaborateur du précédent gouverneur.

Les sommes en questions auraient été détournées entre 1999 et 2000. La presse brésilienne a d'ailleurs publié des documents de la justice helvétique qui prouveraient les transferts d'argent.

Sept autres responsables brésiliens auraient, eux aussi, ouvert des comptes dans les banques helvétiques.

swissinfo, Andreas Keiser


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.