Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse doit éviter le piège des Carpates

L'équipe de Suisse de Coupe Davis espère pouvoir fêter une nouvelle victoire en Roumanie.

(Keystone Archive)

Demi-finaliste l’an dernier, l’équipe de Suisse de Coupe Davis part favorite dans sa confrontation du premier tour face à la Roumanie.

S’ils s’imposent à Bucarest, Roger Federer et ses coéquipiers devraient retrouver la France au stade des quarts de finale.

Après une semaine d’entraînement sur les courts en terre battue du Drizia-Miremont à Genève, la délégation suisse de Coupe Davis s’est envolée pour Bucarest samedi dernier.

C’est là que Stanislas Wawrinka, Michel Kratochvil et Yves Allegro ont attendu l’arrivée de leur leader, le nouveau numéro un mondial Roger Federer.

Après un bref passage en Suisse, le récent vainqueur de l’Open d’Australie a rejoint ses coéquipiers en Roumanie dans la nuit de mardi à mercredi.

Autant dire qu’il ne disposera que de quelques heures pour adapter son jeu à la brique pilée de la Sala Polivalenta de Bucarest.

«Ce match de Coupe Davis s’annonce très difficile», annonçait le Bâlois au lendemain de sa seconde victoire dans un tournoi du Grand Chelem.

«Il faut que je décompresse et que je tourne la page. Car une fois à Bucarest, je devrai très vite mettre le moteur en marche.»

Pas de temps d’adaptation

«Roger est arrivé au dernier moment et son entraînement doit plutôt être considéré comme un échauffement que comme une véritable adaptation à la terre battue», confirme l’ancien joueur et capitaine de l’équipe de Suisse de Coupe Davis Claudio Mezzadri.

«Le fait qu’il ait joué sur des surfaces en dur toutes ces dernières semaines est un handicap, poursuit le Tessinois. Mais la confiance qui l’habite actuellement et sa classe naturelle devraient lui permettre de le compenser aisément.»

Membre de l’équipe de Suisse qui avait battu la Roumanie lors de la dernière confrontation entre les deux pays en 1989, Claudio Mezzadri pointe plutôt du doigt le problème récurrent de la place de numéro 2.

L’éternel problème du numéro 2

Certes, la présence du numéro un – le 23e de l’histoire du tennis - dans ses rangs devrait suffire à l’équipe de Suisse pour arracher sa qualification en terres roumaines.

Mais, pour le capitaine Marc Rosset, les choix de la seconde titularisation en simple ainsi que celle du deuxième joueur de double restent un véritable casse-tête.

Selon les rumeurs, le jeune Stanislas Wawrinka – vainqueur du tournoi de Roland-Garros chez les juniors l’an dernier – aurait pu vivre son baptême du feu en simple.

Déjà membre du cadre national en septembre dernier en Australie, lors de la demi-finale perdue, le Vaudois laissera pourtant sa place au Bernois Michel Kratochvil. Un joueur plus expérimenté.

En double, Yves Allegro fera quant à lui sa première apparition en lieu et place de son capitaine-joueur Marc Rosset. En manque de compétition, le Genevois restait tout de même une alternative de premier ordre.

«Marc Rosset avait des choix difficiles à opérer, conclut Claudio Mezzadri. Mais l’ambiance d’équipe est excellente et la sélection définitive a été discutée dans la sérénité.»

La France en point de mire

S’ils s’imposent face aux Roumains, les Suisses devraient retrouver la France pour un quart de finale qui s’annonce d’ores et déjà explosif.

L’an dernier, au même stade de la compétition, les Suisses s’étaient imposés à Toulouse. Ils avaient ainsi pris du même coup leur revanche sur la défaite essuyée à Neuchâtel en 2001.

Autant dire que ces nouvelles retrouvailles annoncées entre les deux frères ennemis, prévues du 9 au 11 avril à Lausanne, vaudront leur pesant d’or.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

La Suisse affrontera la Roumanie au premier tour de la Coupe Davis 2004.
Cette rencontre se jouera les 6, 7 et 8 février sur terre battue Indoors.
La Sala Polivalenta de Bucarest a une capacité de 5'000 places.

Fin de l'infobox

En bref

- La Suisse et la Roumanie se sont affrontées à trois reprises en Coupe Davis. La Roumanie s’est imposée deux fois (en 1963 et 1972) et la Suisse une fois (1989).

- Lors de la dernière confrontation entre les deux pays, Jakob Hlasek et Claudio Mezzadri avaient remporté leurs deux matches de simple. En double Jakob Hlasek associé à Heinz Günthardt avaient été battus en cinq sets (11-9 dans le dernier).

- En septembre dernier, la Suisse a été éliminée par l’Australie au stade des demi-finales de cette compétition par équipe.

- Défaite par la France lors du premier tour, la Roumanie a, quant à elle, sauvé sa place dans le groupe mondial en battant l’Equateur (3-2) dans un match de barrage explosif.

- Pour la rencontre de cette fin de semaine, le capitaine de l’équipe de Suisse Marc Rosset n’a pas convoqué Ivo Heuberger et George Bastl. Derrière Roger Federer, la place de numéro 2 se jouera donc entre Stanislas Wawrinka et Michel Kratochvil.

- En double, Marc Rosset semble prêt à lancer Yves Allegro aux côtés de Roger Federer.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×