Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse et la Libye se rapprochent

Vue de Tripoli, capitale de la Libye.

(Keystone)

Après avoir normalisé leurs relations diplomatiques, Berne et Tripoli préparent une diversification de leurs échanges économiques.

Comme en témoigne l’ouverture récente d’une ligne aérienne, un accord sur l’investissement et une prochaine visite d’hommes d’affaires suisses en Libye.

Du terrorisme ou tourisme: telle est la transition qu’est en train d’opérer le régime du colonel Kadhafi qui gouverne la Libye depuis 1969.

Longtemps paria de la scène internationale pour ses accointances avec diverses organisations terroristes, la Libye a multiplié ces derniers temps les signes de bonne volonté à l’égard des occidentaux.

Tripoli a ainsi reconnu sa responsabilité dans deux attentats perpétrés à la fin des années 80 et accepté d’indemniser les familles des victimes.

En décembre dernier, Muammar Kadhafi s’est également déclaré prêt à démanteler l’ensemble de ses programmes secrets d’armement (chimique et atomique). Et ce, sous contrôle international.

Enfin, la fondation Kadhafi - dirigée par l’un de ses fils - a facilité la libération de touristes pris en otage aux Philippines et dans le Sahara.

Une stratégie gagnante

Résultat: les pays occidentaux multiplient les gestes d’ouverture à l’égard de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste (appellation officielle de la Libye).

Et la Suisse n’est pas en reste. Le 15 octobre dernier, le gouvernement suisse (Conseil fédéral) a levé les sanctions contre la Libye, comme l’avait fait le Conseil de sécurité de l’ONU deux semaines auparavant.

Le mois dernier, Berne et Tripoli ont signé un accord sur la protection des investissements étrangers. Et depuis le 2 janvier, une liaison aérienne dessert à nouveau les deux pays.

Des perspectives touristiques

Deux fois par semaine, la compagnie Afriqiyah Airways assure en effet un vol entre Genève et Tripoli. Créée en 2001 par l’Etat libyen, la compagnie aérienne entend jouer un rôle important dans le développement du tourisme en Libye.

C'est en tout cas le voeu exprimé mardi à Genève par son patron Sabri Abdalla, lors du lancement officiel de la ligne.

Reste que dans ce domaine tout reste à faire, selon Elias Attia. «Ce secteur figure au menu du voyage que nous organisons dans ce pays», ajoute le secrétaire général de la Chambre arabo-suisse du commerce et de l’industrie.

Dans quelques semaines, une vingtaine d’hommes d’affaires helvétiques va en effet prospecter le marché libyen.

Un marché qui ne manque pas d’atouts. Fort de ses confortables revenus pétroliers et de sa bonne santé financière, le gouvernement de Tripoli cherche en effet à diversifier et libéraliser son économie.

«Les milieux économiques ont toujours été intéressés par la Libye», souligne Rita Trier-Somazzi, du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO).

Qui conclut: «Mais pour achever de les séduire, ce pays doit poursuivre sur la voie des réformes économiques».

swissinfo, Frédéric Burnand, Genève

Faits

1986: en riposte à un attentat anti-américain à Berlin, Ronald Reagan fait bombarder Tripoli. Une attaque qui fait plusieurs dizaines de victimes.
1988: un Boeing 747 de la Pan Am explose au-dessus de Lockerbie en Ecosse, causant la mort de 270 personnes.
1989: un DC-10 d’UTA se désintègre dans le désert du Ténéré au Niger. L’attentat fait 170 victimes dont deux Suisses.
1992: suite à ces deux attentats attribués au régime du colonel Kadhafi, l’ONU impose un embargo aérien et militaire à l’Etat libyen.
2003 : la Libye accepte d’indemniser les familles des victimes de ces deux attentats. L’ONU met fin au régime de sanctions frappant le régime libyen.

Fin de l'infobox

En bref

- La Libye est le premier fournisseur de pétrole brut de la Suisse, devant le Nigeria, l’Algérie et l’Iran.

- En 2002, les exportations suisses en Libye se sont montées à près de 140 millions de francs suisses.

- La même année, les exportations libyennes en Suisse ont dépassé 650 millions de francs, constituées à 99,9% par le pétrole.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.